42 logements, Lille Hellemmes - Hellemmes - Lille

59000 Hellemmes

Le site du projet s’inscrit dans l’une des nombreuses friches du territoire de Fives et Hellemmes en plein renouvellement urbain. La situation de la parcelle à
l’angle de la rue Ledru Rollin et rue des rogations dans un tissu urbain marqué par une diversité typologique et une hétérogénéité des masses bâties amène le projet à réorienter son environnement.
De par son gabarit et son fonctionnement, le propos urbain du projet vise à établir une échelle de logement collectif en rappelant celle existante sur la rue des Pierre Legrand tout en assurant une transition avec l’environnement direct des maisons de ville.
Le bâtiment s’implante à l’alignement de l’espace public tout en accrochant l’angle de la rue des Rogations et de la rue Ledru Rollin. Il reconstitue le
front-à-rue, élément indispensable dans l’organisation de ce tissu urbain. L’intention de rétablir une échelle plus « urbaine » (gabarit R+5) tout en assurant
l’intégration du projet dans son environnement (avec un bâtiment d’angle à R+2) amène à concevoir le bâtiment selon trois principes : verticalité, porosité et
fragmentation des volumes. Le bâtiment s’organise selon des « failles » où viennent s’installer des loggias bénéficiant d’une orientation optimum : ainsi quatre volumes viennent se dessiner selon un rythme élancé. La toiture et ses acrotères varient en hauteur et en profondeur afin d’accentuer cette sensation de verticalité dynamique.
Le rez-de-chaussée fonctionne selon les mêmes intentions et permet d’établir un effet de socle qui se développe sur le pourtour de la parcelle. Il constitue
une vraie relation avec l’espace de la rue et les habitations mitoyennes de faible gabarit, pour créer un bâtiment en R+2 articulant la relation du projet au
bâti résidentiel environnant et dessinant une couture urbaine avec le contexte fragmenté du projet.
Le traitement des façades s’appuie sur un contraste clair et élégant en confrontant teintes blanches et lumineuses et teintes anthracites minérales et
expressives. Chaque teinte est représentative d’un matériau : béton blanc pour le socle, le volume d’angle et les failles verticales, trame de tuiles vernissées et ardoisées pour le corps du bâtiment.
Une tuile en terre cuite à pureau plat a été utilisée, en différentes teintes (gris émaillé, noir émaillé et ardoisé) disposées suivant un calepinage aléatoire et épousant la géométrie dans ses retours et inclinaisons.
Les angles du bâtiment recevant un bardage sont traités par des arêtiers métalliques de teinte gris anthracite, ces ouvrages se déploient ensuite horizontalement pour former un chéneau encastré ôté rue. L’écriture fine de la métallerie permet de traiter l’ensemble des finitions de façade : habillage
des tableaux et cadres saillants venant exacerber le rythme des ouvertures.

Programme

42 logements

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

3 256 m²

Coûts

3 359 000 Euros

Crédit photos

Coldefy & Associes Architectes Urbanistes

Date de mise à jour

21/03/2019