60 logements en accession ZAC de la Vache à l’Aise à Bobigny - BOBIGNY

93000 BOBIGNY

Le projet s’inscrit à la limite du secteur de la ZAC de la Vache à l’Aise, à l’angle de la rue Frida Kahlo et de la rue de la Courneuve. Il fonctionne comme un signal urbain pour assurer la transition entre le quartier à venir, le tissu pavillonnaire situé hors de la ZAC et la cité des Courtillères plus au Sud.

Résidence privée de 60 logements, l’opération se caractérise par une variation de hauteurs allant du R+3 au R+8, et par un jeu de décalage de ces émergences sur un même plan, évitant ainsi l’effet bloc d’une simple barre. La juxtaposition des cinq émergences posées sur un socle commun, permet d’assurer la continuité urbaine de l’ensemble de la résidence et d’assurer son homogénéité. Cette variété de bâtiments crée bon nombre d’angles propices à la conception de logements en double orientation. Ces angles permettent également d’ajouter aux façades de larges loggias.

Réalisée en béton brut lasuré, la résidence se pare de béton et de métal. Deux mêmes matériaux traités en couleurs ton sur ton de teintes métalliques champagne, argent, bronze, cuivre jaune et cuivre rouge, apportant au projet son identité contemporaine. L’utilisation des cinq couleurs métalisées apporte, à chacun des bâtiments, une identité, un caractère qui lui est propre, permettant à chacun de ses habitants de s’approprier son lieu de vie.

Des murs en béton nus, à la surface franche et sans anecdote, ponctuées de trous résultant des panneaux de coffrages assemblés comme des tatamis avec la marque des leurs écarteurs. Le béton comme une peau, comme une invitation au toucher, à la caresse. Son aspect « mat-mouillé » dote l’ensemble d’une présence graphique contrastant avec la rigueur de la composition. La juxtaposition du béton lazuré et du métal laqué, crée un dialogue entre matière brute opaque et lumière filtrée et diffractée.

Une venelle dessert l’ensemble des halls des différents bâtiments, bordée par un ensemble de petites cabanes en bois dédiées à l’usage collectif en abritant différents locaux (poubelles, encombrants, vélos et poussettes). Ces espaces partagés appropriables par tous, rappellent les cabanes de jardin et contrastent avec le béton et le métal de la résidence créant un mariage singulier qui donne un caractère unique au lieu.

Le socle commun des cinq bâtiments se situe à 120 cm du sol naturel. Cette légère surélévation assure l’intimité des appartements situés en rez-de-chaussée.

Programme

60 logements en accession. RT 2012

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

3 620 m² (SDP)

Coûts

5,4 millions d'euros HT

Documents

Crédit photos

© Christophe Demonfaucon

Date de mise à jour

26/12/2017