9 logements sociaux en réhabilitation - Juziers

78820 Juziers

Contexte et intentions

La réhabilitation d’une ancienne exploitation viticole est saisie par la municipalité comme l’opportunité de créer des logements sociaux dans le centre du village. Une prise en compte particulièrement travaillée des particularités de la parcelle et du patrimoine existant caractérise la réalisation. De fortes contraintes liées à la situation sur un coteau calcaire en pente et au règlement d’urbanisme sont saisies par le maître d’oeuvre pour proposer des logements différents présentant tous une grande qualité d’usage.

L’unification d’un site hétérogène

Pour donner aux logements les conditions d’implantation et d’orientation les plus favorables, le site a été débarrassé de trois bâtiments pénalisant la fluidité de l’organisation. La succession de cours intérieures forme une continuité de vides autour desquels s’organisent les logements, continuité valorisée par le traitement des sols.

La typologie des logements

Issue des contraintes complexes du site et du POS, la typologie retenue gère avantages et inconvénients appartement par appartement. Elle optimise la recherche de lumière et les prises de vue partout où celles-ci sont autorisées, quitte à pratiquer de petites ouvertures suffisantes pour relier un espace intérieur à son contexte local. Un système de compensation entre rapport à l’extérieur et confort intérieur est mis en place : dans les trois duplex, le seul qui ne jouit pas d’un éclairage traversant bénéficie d’une entrée séparée du séjour.

Le travail sur l’existant

L’opération manifeste son inscription dans un site agricole et villageois, mettant en valeur les traces de son ancienne activité viticole. Les interventions valorisent la qualité des éléments en place (maçonnerie, mur de soutènement, sols) avec lesquels un dialogue est instauré : les cadres en béton signifiant et facilitant le nouvel usage d’habitation restent en retrait des maçonneries existantes et autorisent la conservation d’anciens linteaux ou de traces d’ouvertures antérieures. L’accès aux caves creusées dans le coteau désormais affectées à chacun des logements, est mis en scène dans un jeu d’escaliers et de parois retravaillées.

Ce bâtiment a fait l’objet d’une étude appronfondie par les CAUE d’Ile-de-France et Ekopolis (fiche à télécharger).

Ce bâtiment a fait l’objet d’une fiche projet par le CAUE 78 (fiche à télécharger).

D’A – D’ARCHITECTURES, n° 172, avril 2008, p.86-89

Programme

L’opération comporte neuf logements : 1 maison individuelle 1 T4, 3 T3 et 5 T2 (dont 4 PLUS et 5 PLAI) et neuf places de stationnement.

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

680 m2 (SHON)

Coûts

1 359 987 €

Crédit photos

BP/CAUE 78

Date de mise à jour

07/10/2019