Aménagement de l’esplanade Lamartine - Mâcon

Quai Lamartine, 71000 Mâcon

Architecture du XXe en Saône-et-Loire

Parallèlement à la construction d’un nouveau pont au sud de la ville afin de permettre un meilleur franchissement du fleuve, les berges de la Saône ont été réaménagées le long du Quai Lamartine. L’espace rendu aux promeneurs améliore la jonction avec le centre ville : dégagé en grande partie du stationnement automobile grâce à un parking souterrain de trois niveaux, il se prolonge en une promenade marquée par les contrastes entre minéral et végétal jusqu’au remarquable pont de Saint-Laurent (XVIIIe siècle). Une scène gagnée sur l’eau rendue plus accessible par des gradins, un kiosque à musique ainsi que des «gloriettes» (relativement éloignées des folies des jardins romantiques) accueillant des commerces ou les entrées du parking, contribuent à jalonner véritablement la promenade. Comme Bordeaux ou Lyon, Mâcon se réapproprie ses quais, et par la même occasion son bel ensemble de hautes façades colorées en front de Saône.

Extrait du Guide d’architecture en Bourgogne 1893-2007 – Éditions Picard-2008

 

Programme

Aménagement de l’esplanade suivant 3 séquences : une place centrale, un jardin thématique et le grand mail de platanes
Aménagement des berges de Saône (cheminements doux, piétons et cycles)
Création d’une halte nautique
Création d’une scène de spectacle posée sur l’eau (500 m2)
Transformation du quai en gradins devant la scène (capacité de 1.300 places assises)
Création d’un parking souterrain de 300 places

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

2,5 Ha

Coûts

20 000 000 € HT

Crédit photos

CAUE 71

Date de mise à jour

18/11/2016