Aménagement des abords d’une mare et construction d’un abri multifonctionnel - Bouilly-en-Gâtinais

Hameau de Verrine, 45300 Bouilly-en-Gâtinais

Qualité urbaine /d’insertion

La mare de Verrine a pour particularité d’être complètement insérée dans le tissu bâti. Elle est bordée par deux façades quasi aveugles et longée par une haie opaque. Elle est donc principalement accessible depuis la rue. La commune a souhaité mettre en valeur cet espace qui représente une centralité à l’échelle du hameau et installer un abri de bus pour les scolaires.

Le principe du projet consiste à être au plus près de l’usage induit de la mare (conservation du muret, partie couverte cohérente avec celui-ci, mise en évidence des anciennes descentes et des remontées) tout en complétant l’alignement sur rue afin d’effacer l’effet de dent creuse.

Qualité architecturale

S’inspirant de la structure des bâtiments agricoles, l’écriture architecturale est séquencée par le rythme des portiques en bois prolongeant l’alignement et la perspective dans la rue. Le traitement du bois est brut, révélant ainsi toutes les textures et fibres de ce matériau chaud. La structure en est d’autant plus valorisée dans un milieu à fort caractère minéral.

Cet équipement est multifonctionnel. Tourné vers la route, c’est un « objet » fonctionnel, un abribus, un lieu d’attente. Tourné vers la mare, il devient alors un lieu de médiation, de réflexion, propice à l’introspective. L’abri se révèle être un objet qui dessine parfaitement la liaison entre la rue et la mare.

Système(s) constructif(s)

La structure (portique) est réalisée en mélèze ; les chevrons sont quant à eux en épicéa. Un muret en pierre (enduit à pierre vu) et une couverture en zinc naturel viennent compléter le projet.

Qualité(s) d’usage

Le projet consiste à installer un abri qui puisse à la fois accueillir les écoliers mais aussi des événements festifs liés à la vie du hameau.  Cet édifice en bois, implanté à l’alignement de la ferme voisine crée un premier plan visuel attractif depuis la rue des Mardelles.

Les abords de la mare sont plantés d’une haie et de plantes grimpantes qui viennent habiller les murs.

Intérêt(s) spécifique(s)

Projet ayant reçu les Lauriers de la construction Bois – Salon du Bois 2014

Rôle du CAUE (démarche)

Ces aménagements ont été réalisés dans le cadre du financement 1% Paysage et Développement lié à la construction de l’autoroute A19. Dans le cadre d’une convention État-Arcour (concessionnaire)-CAUE, l’une des missions principales du CAUE a été de favoriser l’émergence de projets de qualité promouvant les valeurs paysagères des territoires traversés par l’autoroute, en lien avec la charte d’itinéraire de 2007, et de veiller à la cohérence des projets présentés aux demandes de financement. Le CAUE a incité le regroupement de projets (maîtrise d’ouvrage publique et privée) sur des thématiques communes en groupements de commandes, afin de garantir une cohérence et une meilleure qualité des études. En concertation avec la commune et la communauté de communes (maître d’ouvrage), le CAUE a aidé à l’élaboration du dossier de candidature pour l’obtention d’un financement d’études globales.

Textes de l’affiche de concours « Les lauriers de la construction Bois » sauf pour la rubrique Rôle du CAUE (démarche).

Programme

Aménagement et valorisation des abords de la mare centrale du hameau de Verrine dans le cadre du 1% Paysage et Développement de l’autoroute A19.

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

1800 m² au total (abri : 21m² couvert)

Coûts

Abri : 48 850 euros (HT) / Ensemble : 124 220 euros (HT) (VRD + abri dont réserve incendie)

Documents

Crédit photos

CAUE du Loiret

Date de mise à jour

10/10/2019