Aménagement du Saut de Gouloux - Gouloux

Saut de Gouloux, 58230 Gouloux

Pour aménager ce site emblématique du Morvan (40 000 visiteurs par an), nous nous sommes laissés guider par le bruit de la cascade, de cette eau vivante, si présente sur le territoire, qui, tantôt, murmure, bruisse, s’écoule ? limpide ? sans s’attarder, tantôt chute, gronde et tourbillonne ? écumeuse – dans un vacarme entêtant. Entêtant et attirant tumulte qui aimantera le visiteur du site au long de son parcours.

Après le passage par les bâtiments d’accueil, nichés sur une pente, en surplomb de la vallée de la Cure, l’histoire du site est évoquée (moulins, flottage du bois) le long d’un parcours narratif ; la signalétique, nécessaire, est discrète, émanant des murets de pierre qui sillonnent le site, ou incrustée dans le sol.

Ponctuant ces cheminements, des « cabanes sonores » seront offertes aux visiteurs, comme autant de points destinés à capter leur écoute, de simples dispositifs de métal aidant à percevoir les sons émanant du site. Beaucoup de visiteurs viennent « voir » la cascade. Par notre projet « Gloussement d’eaux vives », nous leur proposons de venir également l’ « écouter ».En groupement avec Atelier du Bocage, Paysagiste Marc Piéra, Créateur sonore, Pierre Léger, Conseil Culture.

Les bâtiments : Le programme demandait une sorte de « passage obligé » pour accéder au site. Nous avons donc positionné le bâtiment principal (accueil-restaurant) et le logement du gérant, en vis-à-vis sur le haut du talus, en position de surplomb sur la rive de la Cure de façon à ménager une séquence d’entrée entre les deux, suffisamment naturelle et fluide bien qu’exclusive (le public évitant de se disperser sur la zone humide). Le passage par le bâtiment « accueil », son point d’information et sa boutique, est encouragé par le mouvement de sa toiture métallique qui se fait mur, accompagnant le visiteur dès avant l’entrée. Cette toiture en cuivre aux multiples plans dépliés est l’élément visuel fort, appelé par le programme, signalant l’entrée au site de façon claire et contemporaine, en faisant cependant écho aux tonalités végétales du site et à un certain vocabulaire vernaculaire (toitures en bardeaux par exemple). Ce bâtiment est conçu comme une sorte de passage couvert, offrant un linéaire pour l’exposition de produits régionaux et d’informations locales, donnant accès à la salle de restaurant, ouverte largement sur une terrasse extérieure dominant la vallée. Les locaux – traversants (restaurant-accueil notamment) ? bénéficient d’une orientation Est, Sud ou Ouest, des débords de toiture protégeant les accès de la pluie et bloquant les apports solaires en été. La préservation de l’écran végétal existant (feuillus de haute tige) permet également une bonne gestion de ces apports solaires. Le logement du gérant est un volume simple, qui n’entre pas en confrontation avec le bâtiment « signal » du restaurant. Une parenté des matériaux de construction (bardage en Douglas naturel d’origine Morvan) entre les deux assure l’homogénéité du projet. Ce logement comprend quatre pièces et un garage. Un lien facile entre ce logement et l’espace d’accueil est possible, pour une gestion fonctionnelle et efficace de la structure.

(Atelier Correia et Associés, architectes)

Balade d’architecture contemporaine dans la Nièvre : Les Grands Lacs du Morvan

Programme

Aménagement du site naturel classé du Saut de Gouloux comprenant la création d’un cheminement et la construction de deux bâtiments : l’un abritant un café-restaurant et un espace accueil touristique, l’autre étant un logement de fonction

Année de réalisation

Surface(s)

Site de 64 ha, bâtiments de 400 m2 au total

Coûts

980 000 € (H.T.)

Crédit photos

Atelier Correia et associés

Date de mise à jour

01/12/2016