Aménagement d’une mairie et d’un logement, bâtiment à énergie positive - Mont-sous-Vaudrey

3 rue Jean Bavilley, 39380 Mont-sous-Vaudrey

La Maison Biot est plus qu’une ferme typique du Val d’Amour. Située à proximité immédiate de l’église, et dans le  » périmètre des 500 m  » d’un monument classé, elle fait partie d’un ensemble paysager composé du bâtiment et d’un parc aux arbres centenaires. Ce site, investi au début du XIVe siècle, garde les marques d’une histoire chère à la commune.

Depuis 8 ans, la Maison Biot (du nom de ses anciens propriétaires) appartient à Mont-sous-Vaudrey. Le choix de la commune était de réinvestir cet espace identitaire, et de supprimer les effets de  » dent creuse » délabrée qui dévalorisent le site. Le but était d’en faire un espace vert autogéré et semi-urbain où la mairie est le pivot, en impactant au minimum son environnement. Et en ce sens, ce choix d’intervenir sur l’existant est la toute première démarche environnementale.

Le projet, dans l’aménagement de ses abords, s’étend sur la rue Bavilley jusqu’au petit bâtiment de l’ancienne cure. Il crée un ensemble ouvert sur l’espace public, sans mur de clôture, pour un véritable parvis.

La mairie et un logement sont aménagés dans l’ancienne ferme, sur 2 niveaux + combles. La mairie se compose, entre autres, de 2 salles de réunions, d’une salle d’exposition patrimoniale et de 2 salles associatives. La salle du Conseil, au rez de chaussée, est située dans la continuité du parvis, visible par les riverains et les promeneurs qui vont au parc. Deux larges percements toute hauteur, de part et d’autre du bâtiment mairie, laissent voir une façade en retrait, bardée de chêne. Ils donnent à apprécier depuis le parvis la  » vie intérieure  » de ce bâtiment public. La  » boîte bois  » à l’intérieur du bâtiment pierre permet de gérer plus facilement les contraintes de la BBC (étanchéité à l’air, ponts thermiques).
L’espace résiduel entre la façade pierre et le mur ossature bois, devient une coursive abritée donnant la direction et la perspective sur le parc. Un auvent zinc de facture légère, décollé de la façade mairie, protège le piéton depuis les stationnements et caractérise encore le bâtiment quant à sa fonction publique.
Les extérieurs sont partiellement aménagés afin de limiter les espaces imperméabilisés. Un parking et un parvis attenants à la mairie sont mis en oeuvre.

Le parc conservé  » dans son jus  » a fait l’objet d’une attention particulière quant à sa pratique par tous : cheminement pour personnes à mobilité réduite, aire de jeux enfants, aire de repos. Les arbres du parc ont été nettoyés et les essences et alignement de buis conservés. L’ensemble est mis en valeur par des éclairages spécifiques. Se servant de la topographie du site et encore de la proximité de la nappe phréatique, un bassin paysager est aménagé au coeur du parc. Il sert d’agrément et à la promenade, mais aussi de système naturel de régulation des eaux de pluies.

Projet aux normes BBC et énergie positive
Il s’agit d’une réhabilitation lourde, à énergie positive utilisant des techniques innovantes basées sur des énergies renouvelables :
– Chauffage par pompe à chaleur collective, géothermique eau/eau, utilisant la nappe phréatique proche.
– Centrale de traitement d’air double flux, avec un rendement supérieur à 80%, assurant le confort de ventilation de la mairie.
– Production d’eau chaude par 3 m2 de panneaux solaires installés en toiture Sud.
– Production de l’électricité par 130 m2 de panneaux photovoltaïques en toiture Ouest. Cette énergie est revendue et correspond à l’ensemble des besoins en électricité de la mairie.
– Mixte isolant traditionnel en laine minérale et isolant fibre de bois, mis en oeuvre notamment en combles pour améliorer le confort d’été et pour les murs à ossatures bois.
Le projet utilise aussi, toujours dans un souci de respect des valeurs environnementales, les caractéristiques du site :
– Le bois mis en oeuvre est certifié PEFC et provient de forêts locales (Franche-Comté). Le chêne utilisé en bardage, pour le platelage du parvis en extérieur et le parquet de la salle du Conseil, provient des forêts de Mont sous Vaudrey.
– Les entreprises retenues sont pour la plupart des entreprises locales (sur Mont-sous-Vaudrey).
(Texte Serge Roux)

Projet lauréat de l’appel à projets 2009 Effilogis Région Franche-Comté ADEME

Notice dans la publication du Palmarès Jura 2011, p.28 :
http://fr.calameo.com/read/001177522629988199683

Programme

Reconversion d’une ancienne ferme en mairie et un logement répondant au label BBC et EFFILOGIS

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

384 m2 mairie - 67 m2 logement

Coûts

1 369 000 € Ht (mairie avec aménagement des abords et parc) - 91 474 € HT (logement)

Crédit photos

Serge Roux

Date de mise à jour

17/09/2013