Arche végétale - Paris

Place Madeleine Braun , 75010 Paris

Le projet est un lieu de convivialité en cœur de ville. Il favorise les interactions sociales et souligne la problématique du réchauffement climatique.
La proposition comprend trois interventions principales (l’arche végétale, le jardin suspendu, le café containers) où chacune est développée dans le but de renforcer la particularité du site naturel. La situation du projet en face de la gare de l’Est est un point essentiel : Le projet est un intermédiaire entre la gare et les voyageurs, propice à la découverte, l’échange et la rencontre.

La question de l’environnement dans la construction est traitée par le recyclage (Structure échafaudage, Mobilier, Tubes pvc, Barils, Containers…) mais aussi par l’exploitation de la végétation (grimpante, couvrante, hors sol, imagée…). Les structures végétales existantes prennent leur sens en étant associées aux trois pavillons et guident les visiteurs à travers un cheminement cohérent. Elles créent aussi une correspondance avec la maison de l’archi- tecture et ses espaces verts périphériques.

L’ARCHE VEGETALE
Le pavillon se situe face à la gare, et offre un point de vue qui invite au passage ainsi qu’à la rencontre. En cœur de ville, une arche végétale, construite en simple armature échafaudage offre plusieurs zones de pause en lien avec
l’affluence des voyageurs de la gare.
Le principe constructif est celui d’un échafaudage simple, de dimensions 10x10x5m, ouvert sur deux faces faisant appel depuis la gare. L’échafaudage est habillé de tubes pvc permettant d’y accrocher la végétation et de l’alimenter en eau pluviale. Les planchers de construction de l’échafaudage ont été préservés non seulement pour le contreven- tement de la structure mais aussi pour créer des accès aux plantations hors sol. Il s’agirait d’une réelle expérience collective quant au développement de cette oasis urbaine. Sous la structure métallique, des barils de récupération créent un parcours végétal, et desservent les différents points de pause, aménagés avec des chaises de récupération de la ville de Paris. Ces espaces de repos communiquent avec le café-containers et l’autre avec des œufs suspendus à la structure, offrant des espaces plus intimistes. L’arche végétale procure une multitude d’ambiances en fonction du moment de la journée mais aussi en fonction des saisons : La végétation et la lumière dialoguent entre elles et animent le lieu.
Cout : 30 000 euros

LE JARDIN SUSPENDU
La forêt de plantes suspendues est un espace dans lequel le végétal et le rapport à l’écologie est représenté de ma- nière plus subjective et ludique. Deux plateaux supportés par quatre poteaux faisant échos à la structure verticale de l’échafaudage forment l’aire de jeu. L’amas de plantes inversées rend la structure légère, presque en lévitation faisant échos à une végétation grimpante.
Cout : 7 000 euros

LE CAFE-CONTAINERS
Dans la troisième intervention, des containers de récupération accueillent un espace café ainsi qu’un espace de projection. De même que pour l’arche végétale, les containers sont ouverts sur deux faces. La première permettant l’accès intérieur au bar et la seconde laissant apparaître les ombres d’un mur végétal, grâce à une paroi en polycarbonate.
© Handouche & Bréard

Programme

Village végétal : arche, jardin et café

Concepteur(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Coûts

CAFE-CONTAINERS : 13 000 € JARDIN SUSPENDU : 7 000 € ARCHE VEGETALE : 30 000 €

Documents

Crédit photos

Handouche & Bréard

Date de mise à jour

28/07/2016