Centre d’art contemporain La Tannerie - Amilly

45200 Amilly

Qualité urbaine /d’insertion

Le projet met en relation le programme avec les quatre bâtiments indépendants constituant le site.

Le bâtiment  1, plus visible car donnant sur la rue, accueille le logement du gardien et un  logement d’artiste en résidence.

Les bâtiments 2,3 et 4, parties intégrantes du Centre d’Art Contemporain, sont reliés par un auvent périphérique et s’articulent autour d’un parvis minéral, qui devient ainsi le cœur du centre d’art, faisant face à l’accueil et bordé de part et d’autre par la halle d’exposition et l’école d’art.

Qualité architecturale

Le bâtiment 2 se caractérise par une mise en couleur très marquée de la façade,  visible depuis la rue des ponts. Tel un signal, il affirme la mutation d’un site à caractère industriel  en un lieu dédié à la  création artistique.

L’espace intérieur du centre est fortement marqué par l’histoire industrielle du site. La structure est entièrement visible. Les matériaux (bois, le béton et le verre) sont utilisés brut.

Trois espaces d’expositions sont répartis sur les deux niveaux du bâtiment. Une partie de la toiture est constituée d’une grande verrière laissant pénétrer la lumière et créant une forte relation avec l’extérieur. Les circulations verticales sont réparties dans des extensions  bardées de  bois. Situées sur les pignons du bâtiment. Elles permettent de conserver l’emprise des niveaux.

Système(s) constructif(s)

Structure en béton armé, plancher et charpente bois.

Intérêt(s) spécifique(s)

Acquises en 2002 par la collectivité, les anciennes Tanneries d’Amilly constituent un témoignage du patrimoine industriel de l’Agglomération et de la Vallée du Loing, qu’il était intéressant de préserver.

 

Programme

Réhabilitation d’une friche industrielle en équipement culturel

Bâtiment 1 : conciergerie et logement

Bâtiment 2 : Ecole d’art

Bâtiment 3 : Accueil et café

Bâtiment 4 : La « Fabrique » ateliers et expositions

Parc de 3 hectares

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

4000 m2 (SHON)

Coûts

5,1 M euros

Crédit photos

CAUE du Loiret

Date de mise à jour

20/12/2016