Architecture du XXe de la Nièvre

Actuellement résidence Le Clos des Vignes.
Les 4 immeubles furent bâtis selon les plans dressés par l’ingénieur en chef du service d’architecture de la compagnie Thomson-Houston. Leur gabarit évoque celui des immeubles PLM. Les plans prévoyaient des aménagements végétalisés (parc, jardins privatifs) très soignés qui n’ont jamais été réalisés. Ces logements collectifs destinés aux ouvriers de l’usine sont au nombre de 12 par unité. Ils comprennent de une à trois pièces (de 13 à 55 m2), et sont distribués de part et d’autre d’un escalier central. La structure est essentiellement en maçonnerie, apparente à l’extérieure. La combinaison des pierres et des faux pans de bois du dernier étage confèrent un cachet rustique qui devait être en harmonie avec l’environnement. La guerre entrava l’achèvement d’un projet particulièrement élaboré pour un habitat à vocation sociale. Une église dite chapelle Saint-Lazare avait été bâtie à proximité immédiate par Georges -Théodore Renaud au début des années 1930.

Extrait du Guide d’architecture en Bourgogne 1893-2007 – Éditions Piacrd-2008

Programme

Construction de quatre immeubles d’habitation collectifs permettant de loger du personnel de la compagnie Thomson-Houston

Chaque immeuble se compose d’un sous-sol, d’un rez-de-chaussée surélévé, de trois étages et d’un comble non habitable

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

632,72 m2 par immeuble

Coûts

Non communiqué

Crédit photos

CAUE 71

Date de mise à jour

05/01/2017