Collège Marcelle Rivier - Beaumont-lès-valence

26760 Beaumont-lès-valence

La conception du collège a répondu à un cahier des charges du Département de la Drôme très exigeant en matière de qualité environnementale.
Quatre corps de bâtiments délimitent une cour centrale. Chaque aile bâtie affirme une vocation principale : salles d’enseignement au nord, administration à l’est, locaux communs (restauration et salle polyvalente) respectivement au sud et à l’ouest. Posés sur le toit de la salle polyvalente : trois logements de fonction en duplex.
Le collège est “profilé” en fonction du vent et du soleil : l’aile nord en R+2 niveaux joue un rôle de brise-vent, son extrémité qui s’avance en proue devant le parvis d’entrée et l’inflexion des volumes est et sud, créent des rugosités qui ralentissent le vent et protègent ainsi le hall d’accueil. L’épannelage des volumes descend progressivement au sud de manière à favoriser l’éclairement naturel. Contrainte forte du site, le vent devient un atout dans la stratégie de ventilation. Installé sous la cour, un puits canadien – un km de tuyau à un mètre de profondeur – permet d’alimenter un réseau de gaines de ventilation amenant l’air neuf jusqu’aux classes. L’air vicié est extrait naturellement par effet Venturi, l’assistance mécanique n’intervenant qu’en l’absence de vent. En hiver, le chauffage assuré par une chaudière à bois (granulés) comble le différentiel entre les 15°C de l’air extrait en sous-sol et la température voulue. 730 m² de panneaux photovoltaïques sont installés en toiture. Conception bioclimatique, limitation des surfaces chauffées (toutes les classes sont desservies par des coursives extérieures), solutions techniques innovantes : l’équipement est classé Effinergie+.
Le collège est le premier de la région AURA à être certifié Bois des AlpesTM. Au-dessus d’un socle en béton matricé, les façades et toitures sont en ossature bois (caissons de toiture et panneaux en épicéa, dalles et poteaux-poutres en douglas). Les bardages de façades sont en panneaux stratifiés compacts ne nécessitant aucun entretien. A l’intérieur, la forte présence du bois crée une ambiance très chaleureuse. C’est notamment le cas dans le restaurant scolaire où il habille plafond et bas des murs, et où les piliers prennent la forme de troncs d’arbres ramifiés.
La qualité de l’air intérieur a fait l’objet d’une attention toute particulière : outre le système de ventilation, tous les matériaux sont sains (peintures sans COV, sols en marmoleum, bois non traité…).

Texte CAUE de la Drôme

 

La structuration du projet, tant dans son organisation en plan que dans l’articulation des volumes, répond non seulement aux usages et fonctionnalités du programme, mais également aux contraintes environnementales du site et en particulier à la problématique du vent. Notre équipe a fait appel aux compétences d’un bureau d’étude spécialisé dans la modélisation des phénomènes aérauliques pour nous permettre de concevoir un projet garantissant une parfaite protection des espaces extérieurs du collège tant sous les effets induits du vent du Nord que du Sud. L’inflexion des volumes Est et Sud ainsi que le positionnement du CDI en proue devant le parvis d’entrée créent des rugosités qui ralentissent le vent, évitant ainsi qu’il ne s’engouffre sous la toiture du parvis d’accueil. En coupe, le Collège est « profilé » en fonction du vent et du soleil. La façade Nord en R+2 joue pleinement son rôle de brise-vent, en rabattant ce dernier latéralement. L’épannelage des volumes descend progressivement au sud de manière à favoriser l’éclairement naturel.

Approche environnementale
Transformer la contrainte en atout – Mise en place d’une Ventilation Naturelle Assistée : Le vent est une contrainte forte du site mais est un atout dans la stratégie de ventilation. Nous mettons en place ici une Ventilation Naturelle Assistée (VNA). Un puit canadien installé sous la cour de récréation permet d’alimenter un réseau de gaines de ventilation pour les salles d’enseignement en air neuf. L’air neuf est amené le long des façades, sous les corps de chauffe pour éviter les courants d’air frais en hiver. Cela permet de profiter d’un air plus frais que l’air extérieur en été, et à contrario d’un air plus chaud que l’air extérieur en hiver. L’air vicié est extrait en partie haute des classes par un système stato-mécanique décentralisé pour les blocs de salles. Les tourelles d’extraction stato-mécaniques sont installées dans les « failles » situées entre les volumes des classes, en point haut des toits. Cela permet de profiter de l’effet venturi naturel en faisant circuler le vent dans ces « corridors d’air » créés entre nos volumes pour favoriser le tirage de l’air extrait par les tourelles. En réalisant un « Collège à Energie Passive », qui utilise les caractéristiques naturelles intrinsèques du site pour répondre à ses besoins, nous construisons une architecture bioclimatique contextualisée.

Descriptif technique
Outre la gestion du vent et du flux d’air neuf, des solutions techniques sont mises en place pour atteindre un objectif : un bâtiment à énergie positive : –Une architecture bioclimatique : orientation préférentielle des locaux d’enseignement nord / sud, protections solaires adaptées … – Une gestion de l’ensoleillement par des brises soleil fixes et orientables. – Des parois composées de 280 mm d’isolant en fibres de bois et une lutte contre les ponts thermiques. – Une étanchéité à l’air renforcée (grâce à une enveloppe très performante) avec plus de 60 tests d’infiltrométrie sur l’ensemble du bâti. – L’installation de 1 000 m² de panneaux photovoltaïques grâce aux toitures orientées plein Sud. Le choix d’éco matériaux : Pour ce projet, le choix de matériaux sains et durables a été favorisé. Son architecture allie bois et béton: – le Béton au RDC, formant un socle dur par soucis de pérennité et de durabilité (contact et limites avec les espaces publics, Collège de beaumont les valence. Les façades sont en béton matricé revêtu d’une lasure anti graffitis. – le Bois pour exprimer les volumes en élévation et créer des ambiances intérieures chaleureuses tout en garantissant une performance optimale de l’enveloppe thermique. Le collège est construit en ossature bois, selon une démarche certifiée «BOIS DES ALPESTM» visant à valoriser le tissu économique local et régional. Les bardages de façades sont réalisés en panneaux stratifiés compact ne nécessitant aucun entretien. Les toitures sont en zinc à joint debout, matériaux pérenne, noble, et sans entretien. Les revêtements mis en place sont sans solvants ni formaldéhyde. Le chauffage est produit grâce à des granulés de bois. Les menuiseries bois sont traitées avec le procédé NABOCO (traitement respectant l’environnement, garantissant la longévité des bois). Le collège de Beaumont Lès Valence est le premier collège en bois certifié BOIS DES ALPES TM, certification qui fournit toutes les garanties : – provenance de forêts éco-certifiées du massif alpin français (PEFC, FSC, etc.) et transformation locale des bois assurées par un système de traçabilité intégrale, – caractéristiques techniques (résistance mécanique, séchage) répondant aux attentes du marché et au DTU, et respect de la règlementation en vigueur (Règlement Bois de l’Union Européenne – RBUE), – service cohérent en termes de développement durable pour la gestion des produits, des emplois et de l’environnement (circuit court, optimisation du bilan carbone, regroupement d’acteurs fonctionnant «en grappe», valorisation des compétences et sa-voir-faire locaux des filières bois alpines). Ainsi, le projet du collège a fait intervenir 5 entreprises certifiées et mobilisé 893 m3 de bois certifié de provenance alpine.

Texte Chabal Architectes

Maître(s) d'ouvrage(s)

Année de réalisation

Surface(s)

Surface utile : 4 413 m², surface extérieure aménagée : 25 916 m²

Coûts

Coût total HT travaux : 12 400 000 € ; coût HT opération : 14 750 000 €

Crédit photos

Clément Facy, Chabal Architectes, CAUE de la Drôme

Date de mise à jour

30/01/2019