Construction du centre d’exploitation et d’intervention routier de la Grande Croix - Plaisir

La Grande Croix, D912, 78370 Plaisir

Le terrain, étroit et long, se situe le long de l’ancienne RN 12. Il est bordé par un talus de 6m de haut fermant l’horizon. Cet emplacement bénéficie cependant d’un potentiel paysager intéressant (alignement d’arbres, entrée de ville de Jouars-Pontchartrain…). Ce centre d’exploitation, construit en plaine de Neauphle, permet le stockage du sel, du matériel d’entretien et de maintenance de la RN 12. Sa situation géographique permet également aux agents d’exploitation d’être réactifs en cas de désordre dans le tunnel reliant Jouars-Pontchartrain et Plaisir. Le projet s’installe dans la longueur du terrain pour développer des lignes architecturales ou paysagères parallèles ou décalées, créant ainsi un ensemble homogène le long de la route. Le centre d’entretien se compose d’une zone technique et de deux logements de fonction. La zone technique accueille les bureaux, les locaux sociaux et les garages qui s’organisent par rapport à des aires extérieures de manœuvre et de stockage. A partir de l’entrée de l’équipement, une voie pénètre en direction du talus et distribue les accès indépendants au centre d’entretien et aux logements. L’intégration des bâtiments en bordure de route, le long de la RN 12, repousse le talus en arrière plan et minimise sa présence. S’appuyant sur le paysage existant, l’aménagement s’avère discret en ce qui concerne la partie technique, mais son traitement de la façade d’entrée permet d’affirmer la présence d’un équipement de service public. L’impact visuel des aires extérieures a été pris en compte dans l’implantation des bâtiments. Les arbres d’alignement plantés le long de la route sont conservés, la végétation qui accompagne la construction puise son vocabulaire parmi les paysages proches (haies bocagères, prairies…), renforçant les effets horizontaux et linéaires. Le bâtiment est réglé par une toiture monopente faiblement inclinée vers la cour de service. Seul le volume du hangar émerge de la composition, à la façon d’une butée. En façade sud, la toiture coulisse devant les hangars escamotant l’effet de masse du volume. Côté cour, un volume lisse bardé de bois se glisse sous la toiture, vitré suivant un rythme aléatoire défini par les besoins d’éclairement. Dans le prolongement du centre d’entretien, l’espace se dilate pour former une aire paysagée dégageant et mettant en valeur le bâtiment principal. En arrière, les logements s’implantent parallèlement au bâtiment principal, à l’abri des nuisances de la route, suivant un mode linéaire. Des matériaux contemporains ont été utilisés, couverture en bac acier, bardage translucide Profilit, …
Le CAUE 78 a participé au jury du concours d’architecture.

Ce projet a été lauréat en 2004 du concours départemental d’architecture et de paysage des Yvelines organisé par le CAUE 78.

Programme

Construction de locaux administratifs, locaux de service, garages, aire de manœuvre, silo à sel, 2 logements de fonction.

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

528 m2 (SHON)

Coûts

1 287 679 €

Crédit photos

Chesnot-Lepic

Date de mise à jour

15/07/2013