Les Docks, Cambrai (59) - Cambrai

Rue du Comté d'Artois, 59400 Cambrai

La mutation du site des Docks et Entrepôts de Cambrai offrait un champ unique de redéploiement d’une activité économique à dominante tertiaire sur un site possédant des atouts majeurs.

Localisé sur un axe routier stratégique en relation très proche avec le centre-ville, il représente 6 hectares de verdure en friche bordant le canal de l’Escaut, une situation favorable à la création d’un projet urbain de qualité. Ce lieu est chargé de l’histoire industrielle ayant façonné l’économie cambrésienne et dont les traces de l’activité sont encore visibles comme le tracé ferroviaire qui subsiste dans la ville, la darse permettant le trafic de marchandises par voies navigables, ou encore les empreintes laissées au sol par les bâtiments démolis des halles.

La stratégie d’aménagement s’appuie sur ces préceptes en fixant un certain nombre de principes urbains et environnementaux. Elle prévoit en particulier un ensemble immobilier qui dégage un poumon vert au cœur de la ville et participe à l’amélioration du cadre de vie cambrésien. Les bâtiments, en s’implantant en ceinture du périmètre de propriété, travaillent les percées visuelles vers ce cœur d’îlot ouvert et verdoyant.

Elle répartit ensuite l’emprise des parcs de stationnement liés aux activités en poches périphériques afin d’en limiter l’impact et les nuisances et utilise la trame orthogonale des anciens bâtiments pour inscrire les bâtiments sur les axes historiques du site.

Enfin, elle déploie un ensemble de bâtiments en peigne ou en L qui maximisent les vues et se projettent dans le cadre naturel du site. Elle définit aussi une stratégie volumétrique et architecturale contemporaine s’inscrivant dans le renouveau du site. Tous les bâtiments possèdent en effet des soubassements identiques mais varient dans leur revêtement entre le bois, le trespa et la brique, une diversité de traitements qui devait engendrer une animation urbaine et évoquer la sensibilité des paysages urbains nordiques.

Suite à la fermeture des Docks et à la démolition de tous les bâtiments associés le terrain est aujourd’hui vide. La darse reste en l’état avec, au sud ouest du site, une arche en brique qui marque l’embouchure de la darse vers l’Escaut. Le terrain reste dans un état sauvage naturel représentant une large emprise végétale. Le premier bâtiment réalisé, un bâtiment en L de quatre niveaux, affiche, sur un soubassement en béton matricé, des façades aux bardages en tasseaux de bois verticaux. Fonctionnels, ces plateaux de bureaux sont destinés à des opérateurs publics et privés.

Si ce premier bâtiment a trouvé ses utilisateurs, la conjoncture économique actuelle hypothèque encore le développement futur du site

© Coldefy & Associes Architectes Urbanistes

Photographies haute résolution

Programme

Reconversion de site

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

16 515 m² / Phase 1 - 2 833 m²

Coûts

22,74 M Euros / Phase 1 - 3,37 M Euros

Crédit photos

Julien Lanoo

Date de mise à jour

21/03/2019