Ecole du Chêne - Fleurieux-sur-L'Arbresle

438 Montée du Chêne, 69210 Fleurieux-sur-L'Arbresle

Au XIXe siècle, des hectares de vignes étaient cultivés ici, un peu à l’extérieur du bourg de Fleurieux-sur l’Arbresle. D’imposantes fermes subsistent encore et témoignent d’un riche passé agricole. Le domaine du chêne est composé d’une grande bâtisse de caractère construite au début du XIXème siècle et de ses dépendances au cœur d’un grand parc arboré qui dessinent les contours d’une ancienne cour de ferme. Le terrain, vallonné, orienté au sud-est bénéfice d’une vue panoramique exceptionnelle sur les coteaux du lyonnais.

Dans les années 50, ce domaine revient à la mairie qui choisit d’y installer son école communale. Peu à peu, les profonds changements du monde paysan et l’éclatement de la métropole lyonnaise voisine, ont modifié cette petite commune rurale. Une population nouvelle s’y installe, venant chercher ici la verdure, le calme et le grand air. Dans les années 2000, la commune doit construire en urgence et sans grande cohérence, de petites extensions dans des préfabriqués sensés répondre à un besoin temporaire. Mais la croissance démographique se confirme, et en 2009, la mairie décide de préparer avec l’aide du CAUE du Rhône les conditions d’une restructuration complète du site. Le programme porte sur la construction de 4 classes maternelles et le réaménagement de 6 classes élémentaires.

Le projet retenu à l’issue d’une procédure de concours tire son parti pris de la compréhension du site: tandis que la demeure existante fait l’objet d’un remaniement respectueux de l’héritage patrimonial, l’extension neuve, dont le plan masse reprend les tracés des dépendances de l’ancien corps de ferme, s’étire à plat sur la courbe de niveau, de manière linéaire, dans le sens de la plus grande dimension du site, face à la vue et au soleil, dégageant une large cour ouverte sur le grand paysage.

Tout est là. Dans l’évidence de l’inscription nouvelle dans un contexte existant.

Le rapport d’échelle entre la bâtisse ancienne et l’extension contemporaine frappe par sa justesse : la première conserve son droit de préséance sur la seconde  – un long volume à plat – qui s’ancre, dans la pente, un pas en retrait.

En découle une répartition programmatique limpide et un repérage facilité : les classes maternelles prennent place dans l’extension avec leur propre cour de récréation attenante et leur préau en équerre tandis que les niveaux élémentaires s’organisent dans le bâtiment existant — bien que de manière plus contrainte au regard de la surface imposée des plateaux — mais aussi avec leurs propres espaces extérieurs au nord-est et leur préau aménagé dans les communs.

L’articulation entre le neuf et l’existant est l’occasion de belles finesses constructives – verrières, joints creux, impostes, etc… – où prennent place les halls d’entrées et le bureau de la direction. Les dépendances légèrement en marge de l’établissement servent de salles informatiques et audiovisuelles et peuvent à l’occasion être prêtées aux associations communales.

Dans toutes les pièces — halls, classes, salle d’évolution, salle de repos, restaurant scolaire, bibliothèque, salle d’art et science, salle audio, cuisine, etc… — une attention extrême est apporté aux ambiances, à la lumière naturelle, à l’acoustique, aux matériaux, aux couleurs, au mobilier, aux luminaires, offrant au personnel éducatif et à leurs élèves un cadre de travail particulièrement soigné.

Texte CAUE Rhône Métropole

 

Programme

Restructuration des deux bâtiments existants (le château et son annexe) qui accueille l’école élémentaire de 6 classes réparties sur les 3 niveaux du château. L’annexe accueille au rez-de-chaussée le préau, face à la cour de récréation, et à l’étage, la salle audio-vidéo.
La construction d’une extension permet d’accueillir l’école maternelle de 4 classes et la salle d’évolution au rez-de-chaussée. A l’étage se trouvent le restaurant scolaire, la bibliothèque et la cuisine.

Concepteur(s)

Maître(s) d'ouvrage(s)

Année de réalisation

Surface(s)

3030 m2 SHON

Coûts

3.5 M € HT

Documents

Crédit photos

Studio Erick Saillet

Date de mise à jour

26/06/2018