Cet ensemble immobilier à vocations multiples s’étend sur près de 10 000 m² et répond aux attentes de ses différents usagers en conjuguant proximité, qualité constructive, bien-vivre, desserte urbaine… L’opération associe commerces, bureaux (1500m²utiles), logements (27 appartements du T1 au T4) et résidences hôtelière (125 ch) et étudiante 83 Ch) .
Année de réalisation : 2012

Le programme
Nous proposons un aménagement qui dépasse le cadre de la réponse architecturale pour réaliser un lieu favorisant une vie sociale dynamique.
Cette volonté se fonde sur une diversité des fonctions et des lieux extérieurs conçus comme des espaces publics accessibles à tous.
La proximité de l’université, de la Chambre de Commerce et d’Industrie, du centre ville et du port de plaisance, l’implantation de bureaux, d’hébergements et de commerces contribuent fortement à cette vitalité du site.

Ainsi, la structure générale de la parcelle, les bâtiments et les jardins, ont été conçus pour conférer au site une unité esthétique et fonctionnelle favorisant l’appropriation de l’espace.
Les cinq immeubles sont de volumes similaires et respectent la volonté première de la S3D et le projet des bassins : « composer des entités simples et monolithiques ».

Le gabarit de chaque immeuble partage la même base rectangulaire et de même largeur, permettant une hauteur identique, et la masse dégagée donne à l’ensemble une forte présence.
L’emprise de ces bâtiments est de 27m par 14m de largeur, et sont répartis suivant le schéma directeur de la ZAC des bassins.
Ces 5 bâtiments sont posés sur un sous-sol total de 27m de large sur 719m couvert d’une dalle paysagère légèrement surélevée par rapport au terrain naturel.
Cette « dalle » s’intègre à l’ensemble urbain sans venir perturber la perméabilité visuelle ou les accès piétons vers la darse.
Ces espaces sont complétés par des aménagements paysagers, ponctués de végétation qui masquent la différence de niveau.
Ces aménagements de par et d’autre du projet sont complétés par les terrasses qui viennent s’affirmer sur la Darse comme des pontons qui prolongent les bâtiments.

Le concept : Affirmation d’une écriture
Identification claire des fonctions par l’écriture de la façade
La façade joue un rôle symbolique essentiel, elle est porteuse du désir d’habiter, en ce sens, le registre des ouvertures différencie les programmes et les différents usages des bâtiments
L’enveloppe se doit d’affirmer outre un parti, une identification du lieu où l’on se dirige : ainsi le projet des bureaux se différencie des résidences par une trame verticale de vitrage. Les portances de ces percements s’élanceront depuis le sol de façon oblique pour imprimer un rythme aléatoire.

Les chambres ou suites adoptent une logique de percement différente. La verticale des bureaux fait place à une approche moins dynamique des séquences et mélangeant lignes de forces horizontales avec une verticalité permettant progressivement la liaison avec les éléments installés au sol.

Le soubassement, marqué par un élément légèrement en retrait, a recourt à des verres transparents ou des éléments en béton lasuré noir en fonction de l’utilisation des espaces de réception ou des espaces de vie. Ce traitement permet d’asseoir le bâtiment tout en restant discret, et donnant parfois l’impression de flotter dans l’espace.
Cette impression est accentuée par la présence d’une lame horizontale faisant office de casquette entre le rez-de-chaussée et les niveaux supérieurs est générée par.
Elle produit un abri pour la circulation autour des magasins et renforce

Le parti : Un ruban, fil conducteur…
En imaginant un cheminement fort et spatialisé, on réinterprète l’image de la rue piétonne circulant entre les bâtiments et on introduit des séquences de découvertes.
Le parti architectural organise la communauté entre les quais et l’avenue de l’université, ce ruban crée une jonction des espaces entre les bâtiments et l’eau.

Le Ruban monte et circule de bâtiments en bâtiments pour créer un tissage entre construction et sol, entre hall et espace ludique, permettant la découverte tout le long de la parcelle, avec le quai comme contact.
Ce ruban se plie aux caprices des fonctions et du piéton, zigzaguant sur le projet, les prenant d’assaut, et marquant l’accès aux bâtiments.

L’enveloppe similaire des cinq bâtiments fait qu’ils sont perçus comme une entité unique. Elle renforce un geste urbain à l’échelle des quais.
Ce geste prend, depuis la rive opposée, tout son sens.
© Advento

Nominé dans la catégorie © Ensembles neufs Beffrois de la création 2016

Photographies haute résolution

Programme

logements- hôtel- bureaux

Maître(s) d'ouvrage(s)

Année de réalisation

Surface(s)

10 517 m² SHON

Coûts

Cout global travaux (y compris VRD et Espace vert) 9 107 313.08 € HT

Crédit photos

PC / PP = Jean- Claude MALLEVAY P01 = ADVENTO P02 à P05 = Michel GUIBERT

Date de mise à jour

20/09/2016