Extension d’une maison en surélévation - Dijon

21000 DIjon Dijon

Dans le cadre du projet et afin de reculer l’emprise bâtie vers le nord, les différents corps vernaculaires de la bâtisse existante sont démolis. De volumétrie simple, la construction nouvelle en ossature bois vient coiffer le corps principal de la maison existante en venant en limite séparative sur les limites latérales.

Un dialogue s’instaure entre les deux matériaux de façades – le bardage bois naturel et le zinc – en permettant à la vêture bois de venir glisser sur le rez-de-chaussée bardé de zinc gris anthracite. Ce coulissement permet d’intégrer le passage couvert vers le cœur de la parcelle en façade sur rue et par l’intermédiaire d’un bardage en claire-voie bois sur la façade sur jardin intégrant la descente à la cave existante. Le zinc du rez-de-chaussée quant à lui se retrouve sur les lucarnes en joues et en couverture.

La vêture sera donc principalement en bois, l’essence du bardage bois à claire-voie étant le pin Douglas laissé naturel, issu des forêts du Morvan. La toiture quant à elle sera recouverte de zinc prépatiné gris anthracite à joints debouts. Le pignon est sera également couvert d’un bardage bois afin de retourner l’enveloppe et traiter ce pignon aveugle. Deux châssis de toit viendront en toiture nord et deux panneaux solaires thermiques prendront place sur la toiture sud.

S’inscrivant dans une démarche environnementale, la maison ne consomme pas de CO2, n’ayant recours à aucune énergie fossile, elle occupe peu d’espace, seulement 80m² d’appui au sol pour une surface de 200m².

La maison a besoin de peu d’énergie, avec 2850kWh/an en chauffage et 4850kWh/an au compteur du coup son fonctionnement revient à moins de 2 euros par jour.

La maison se compose de beaucoup de bois pour ses planchers, ses murs, sa toiture, son isolation, ses menuiseries, parquets et escaliers ; du zinc pour sa toiture et ses façades ; mais aussi forcément un peu de béton dans les fondations, un peu d’acier en structure et un peu de PVC pour les vidanges.

Elle prend soin de ses occupants leur apportant de la lumière et du soleil (quand il se montre), du confort et un air sain et son petit jardin procure tomates, framboises et fraises tout l’été.
Enfin, elle a entièrement été réalisée par des entreprises du bâtiment, artisans et PME distants de moins de 25km du chantier.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/cote-d-or/dijon/mois-architecture-contemporaine-exemple-maison-ville-contemporaine-1098435.html

Programme

Réalisation d’une maison d’habitation très basse énergie.

Concepteur(s)

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

185 m2

Coûts

320 000 euros HT

Crédit photos

© Topoïein Studio

Date de mise à jour

11/09/2017