Extension maison privée - Autichamp

26400 Autichamp

Le village d’Autichamp est perché sur un éperon rocheux qui offre une belle vue sur le massif de la forêt de Saoû. Au sud, l’accès au village se fait par une calade qui monte à flanc de rocher et vient se glisser sous la Porte de France, dont la tour se dégage de la falaise. C’est là que se situe le projet.
Le programme des propriétaires est simple : créer une chambre supplémentaire pour répondre à l’agrandissement de la famille… Mais les contraintes sont fortes : le bâtiment d’origine occupe une parcelle étroite, la seule possibilité d’extension se situe sur son pignon Est : une surface de seulement 28 m2, occupée par un jardinet sur lequel les propriétaires souhaitent empiéter le moins possible…
Ceci, et la volonté de s’aligner sur la toiture existante (à 7,5 m au dessus du jardin) va déterminer très précisément le volume à construire :
ce sera une « boîte » suspendue au dessus du jardin.
Sa forme répond à l’architecture du village : plan rectangulaire, faîtages alignés, toiture à 30% de pente.
La difficulté d’accès au chantier et le choix de ne pas se poser sur le sol du jardin excluent une réalisation de maçonnerie et invitent à employer la filière sèche : des assemblages de poteaux et poutres alliant l’avantage d’une mise en oeuvre rapide à celui d’un faible encombrement au sol.
Construit en structure bois pour rester le plus léger, et appuyé sur trois poteaux en acier pour gagner de la finesse, le nouveau volume semble ainsi « flotter » et révèle par contraste l’ancrage urbain de la partie existante.

Sur cette base, le choix des matériaux de façade a fait l’objet d’une longue réflexion. Si les propriétaires étaient acquis dès le début à la cause du bois, une longue discussion a été nécessaire avec l’Architecte des Bâtiments de France pour que le bois puisse être « invité » au sein de l’ambiance très minérale du village.
La peau de l’extension se compose pour une partie de simples planches de toutes largeurs, et pour l’autre, de tasseaux en pose verticale. L’originalité de cet habillage permet d’une part, d’éviter la référence directe avec les architectures de montagne et d’autre part, d’apporter en façade un travail proche de la marqueterie. Plusieurs points sont valorisés : sous-face de la « boîte » traitée comme une cinquième façade, changement de rythme du bardage pour en faire vibrer la peau, présence du métal gris (zinc ou acier) mettant en valeur les tons du bois, et grande baie horizontale qui confère à l’extension son caractère propre. Une baie horizontale qui est en fait composée de cinq fenêtres verticales de formats identiques aux fenêtres de la maison existante.

En évitant le pastiche de l’ancien, en adoucissant les ruptures stylistiques par des références directes au vocabulaire de l’architecture locale, ce projet réussit la greffe entre le bois blond de cette construction d’aujourd’hui et la roche dorée d’Autichamp, et reste profondément respectueux de son environnement.

Au regard de la masse des moyens mis en œuvre pour les études, ce micro-projet pose la question du métier de concepteur qui, dans un tel cas, relève plutôt du sacerdoce que de l’activité économique.
à Autichamp, la réponse a consisté pour les architectes à se faire constructeurs…

 

Texte CAUE de la Drôme

 

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

Surfaces créées : 27 m2 [chambre] + 5 m2 escalier

Coûts

Coût d’opération HT : 38 050 €

Crédit photos

Matthieu Cornet, Crest [26] et Julien Aupecle, Thiers [63]

Date de mise à jour

14/12/2017