Extension de maison individuelle sur pilotis - LAMORLAYE

60260 LAMORLAYE

Le présent projet d’extension est implanté au cœur de la forêt dans le Lys Chantilly, vaste lotissement privé boisé occupé par des villas du XXe siècle. Description de l’architecte : Les parcelles voisines, de dimensions similaires, sont occupées par des architectures hétéroclites. La maison est implantée au centre du terrain, très arboré (tilleuls, érables, chênes, hêtres, bouleaux…). Construite en 1956 et agrandie par deux fois, la maison offre à la vue une agrégation de volumes avec diverses toitures en pente. Le sous-sol, mi-enterré, comporte un garage, un atelier et une chambre située au Nord (côté de la future extension). L’étage comprend deux chambres. Le rez-de-chaussée est surélevé de 1.70 m par rapport au niveau du terrain. L’accès, au Nord, se fait par un escalier en colimaçon, qui débouche sur un palier couvert. Celui-ci amène à l’entrée puis à une petite cuisine. Au Sud, se situent une chambre, la salle à manger et un double séjour. Le projet : un nouvel accès et des usages requalifiés Les contraintes du projet étaient :

conserver le palier extérieur d’entrée afin d’y créer un cellier
garder l’éclairage naturel et la vue de la chambre semi enterrée
conserver les niveaux du sous-sol et du rez-de-chaussée dans l’extension
aligner en altimétrie la future toiture avec l’égout du toit existant
conserver la vue de la fenêtre d’angle du séjour situé au rez-de-chaussée
conserver un pommier.

La réponse apportée est un volume épuré :

la hauteur de la toiture se situe à la même altimétrie que celle de la gouttière actuelle
à l’Ouest, la façade s’arrête au nu de la fenêtre d’angle du séjour
au Nord, le volume s’arrête devant le pommier
à l’Est, un escalier métallique s’insère entre le nouveau volume et l’ancien palier couvert, transformé en cellier
cet escalier dessert un sas qui distribue, d’un côté, la maison existante et, de l’autre, le nouvel espace cuisine – salle à manger
sous le volume occupé par le sas et la cuisine – salle à manger, porté par des pilotis, un espace couvert permet de multiples usages selon la période de l’année (jeux pour enfants, séjour d’été…).

La greffe régénère de manière qualitative les espaces :

l’entrée (ancienne cuisine) comporte un linéaire important de rangement
grâce à une ouverture dans un mur, le séjour est en continuité spatiale avec la nouvelle cuisine-salle à manger.

Matérialité : l’acier et le verre afin d’optimiser le volume habitable du projet, le choix s’est porté sur une structure acier constituée par un même profil (poteaux et poutres HEA 140) recevant en plancher et en toiture un bac collaborant de 5 cm d’épaisseur, préservant une bonne hauteur de sol-plafond. La peau de la greffe est traitée avec des matériaux usinés, verre translucide (Profilit) et verre clair pour les menuiseries, qui dématérialisent l’impact du volume tout en mettant en valeur, par contraste, l’élément végétal, essence du lieu. La légèreté du volume de l’extension, portée par des pilotis, contraste avec la masse du volume existant reposant sur un terre-plein. Le projet développe une continuité spatiale et fonctionnelle. L’extension constitue une rupture contemporaine avec la maison construite en 1956, et répond à la première demande du client : se sentir à la fois protégé et au coeur de la nature. Le prix total des travaux comprend les 30m2 de surface habitable et 50m2 d’espace aménagé sous pilotis ainsi que l’aménagement de l’entrée de la maison existante (rangements…).

Fiche réalisée en 2017 – Année des 40 ans de la loi sur l’architecture, et donc des CAUE.
40 ans de la loi architecture

Documents fournis par le maître d’ouvrage.
Documents transmis par l’architecte.
Photographies complémentaires du CAUE 60.

Programme

Cette extension faisait partie de la séléction de l’équerre d’argent 2013 dans la catégorie « Première œuvre »

Concepteur(s)

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

30 m2 (extension)

Coûts

153 000 €

Crédit photos

Arnaud COURTINE, CAUE 60

Date de mise à jour

19/12/2017