Front de Mer de Tharon Plage - Saint-Michel-Chef-Chef

Boulevard de l'Océan, 44730 Saint-Michel-Chef-Chef

Sélectionné dans le cadre de APERÇUS 2017 – Prix départemental d’architecture, d’urbanisme et d’aménagement de Loire-Atlantique du CAUE 44.

En 2011, la commune engage la réflexion sur la requalification de son front de mer, qui se présente alors comme un boulevard routier, sur plus de 2,5 km de long, à l’interface des quartiers pavillonnaires et des plages.
L’aspect vieillissant des aménagements réalisés une trentaine d’années auparavant, l’évolution des usages vers plus de déplacements doux, et l’ensablement régulier de certaines sections, justifiaient de questionner le fonctionnement et l’image de cet espace stratégique.
Un concours d’idées est organisé, pour imaginer autrement le site. Trois équipes pluridisciplinaires livreront le fruit de leur réflexion. Celle retenue est composée de Campo, paysagistes concepteurs, Magnum, agence d’architecture et d’urbanisme, et TUGEC pour la compétence VRD.
Un plan guide est élaboré sur tout le linéaire pour assurer une réflexion cohérente et un phasage des travaux sur le long terme. Le document définit le fonctionnement du site (liaisons douces, stationnement, sens de circulation, lieux de convivialité, stabilisation des dunes) et l’associe à des ambiances paysagères. L’idée forte du projet repose sur l’alternance de séquences naturelles (les dunes) et de places urbaines aménagées au débouché des rues.
Les deux premières tranches de travaux réalisées entre 2013 et 2015 par les paysagistes de Campo illustrent ce principe.
Dans la séquence « naturelle », le visiteur circule sur un platelage bois posé sur la dune, dont la stabilité est assurée par des ganivelles et des végétaux (oyats spontanés, euphorbes plantées) et renforcée par des bouchots fichés à la verticale. Le nombre important de ces derniers et leur positionnement aux angles des cheminements permet d’éviter l’effet déstructurant de tassement du sable, et renforce le caractère maritime.
Le promeneur aborde ensuite une esplanade minérale, munie de gradins et de bancs, lieu de contemplation des lointains. Les matériaux sobres (béton, bois, métal) se fondent dans les matières naturelles des plages.
Le stationnement est organisé en « poches » près de l’esplanade. Les vélos bénéficient d’une vaste piste cyclable, la circulation routière est ramenée à un ruban étroit, côté habitations.
L’image globale de la réalisation revêt un caractère d’évidence, de discrétion. Ce résultat est le fruit d’une analyse fine de la dynamique géologique et écologique du site, d’une compréhension d’un milieu vivant sur lequel il a fallu intervenir avec technicité et respect. C’est d’un travail invisible que les paysagistes concepteurs ont tiré la qualité même de leur aménagement. (texte : CAUE 44)

Approche environnementale :
La dune, abandonnée à la friche, est reconquise pour devenir un jardin des sables. Les mouvements fluctuants de la végétation dunaires sont accompagnés par une démarche de gestion dynamique, accompagnée par les paysagiste de Campo.

Maîtrise d’oeuvre complète des espaces publics : CAMPO / Bureaux d’études : MAGNUM architecture urbanisme, TUGEC VRD infrastructures, Aubépine écologues

http://www.campopaysage.fr/

http://www.agencemagnum.com/

Programme

Aménagement du boulevard de l’Océan de Comberge à Tharon Plage

Maître(s) d'ouvrage(s)

Année de réalisation

Surface(s)

400 mètres linéaires

Coûts

1 500 000 € pour la 1ère tranche

Documents

Crédit photos

© Annick BIENFAIT, Campo

Date de mise à jour

21/06/2018