Prix du public au Prix des Maisons d’Architectures à vivre 2017.

Sur un terrain de plus de 700m2 le projet se devait de répondre au règlement d’urbanisme insistant sur le coté balnéaire de la future construction : l’idée de faire une maison comme une accumulation de cabanes de plage en jouant l’homothétie s’est imposé.

La maison se cale au fond de la parcelle et orientée plein sud afin de se lettre en retrait de la ruelle et des promeneurs.

Au niveau de la façade, la volonté a été d’accentuer l’effet code barre et de rendre la façade plus dynamique en jouant avec deux rythmes différents entre le rdc et le 1er étage.

La maison est distribuée comme une grande longère : une pièce centrale de 52 m2 comprend la cuisine , la salle de bain et le salon, encadrée d’un coté par la chambre des parents et de l’autre par celle des enfants. Dans les combles un volume en bois de 25m2, entièrement peint en blanc , fait office de chambre d’amis ou de salon télé. Cet espace renforce l’esprit cabane et abrite la pièce qui représente le mieux l’âme de la maison d’inspiration japonaise dans son lecture épurée et scandinave dans la douceur des matériaux choisis. (texte : agence KENENSO)

http://www.kenenso.com

La Baule Habitat, printemps-été 2016, pp. 52-60.

SAINT-PIERRE Raphaëlle. « Cabanes en série ». Architectures à vivre, avril-mai 2016, n°89, pp. 82-95.

« Prix du public : KOI Architectures, Maison à Pornic ». Architectures à vivre, juillet-août 2017, n°96, p. 40.

Programme

Résidence d’habitation secondaire

Concepteur(s)

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

114 m2

Coûts

310 000 € (TTC)

Crédit photos

© Cédric CHASSÉ

Date de mise à jour

26/06/2017