Groupe scolaire Jules Verne - Saint-Boil

En Noizeret, 71390 Saint-Boil

Saules, Chenôves et Saint-Boil souhaitaient améliorer les conditions d’accueil et de travail des enfants. Si la réhabilitation des anciennes classes de Saint-Boil et Chenôves furent d’abord envisagées, la réflexion s’est élargie à l’échelle du SIVOS, qui a décidé de regrouper toutes les classes en un seul lieu et de construire.
Le choix du site s’est porté sur un terrain légèrement à l’écart du centre- bourg, mais à proximité d’une zone?en pleine expansion et d’un terrain de jeux. De grande surface, offrant des possibilités d’extension future, il profite d’un panorama dégagé sur les trois clochers des villages et sur le paysage de vignes.
Le bâtiment se fait très discret dans le paysage : tout en longueur, il prolonge presque «naturellement» le haut du coteau. Il est organisé autour d’un porche d’entrée/accueil, desservant d’un côté l’école primaire et de l’autre l’école maternelle. Cet espace d’accueil, ouvert sur les vignes, protège de la pluie, regroupe et oriente.
L’indispensable phase de programmation réalisée avec le CAUE, des visites d’autres groupes scolaires et le travail conjoint entre l’équipe pédagogique et l’architecte ont permis de concevoir des espaces adaptés aux besoins de chacun. Une attention particulière a été portée à l’échelle de l’enfant : percements à sa hauteur, protection des portes pour ne pas se coincer les doigts, bancs, mobiliers et sanitaires aux hauteurs variées…
Les jeux de couleurs animent les différents espaces.
Les salles de classe, bureaux et ateliers sont répartis de part et d’autre d’un couloir percé de bout en bout et éclairé en second jour par les classes. Les enfants y déposent leurs affaires, casiers et bancs étant adaptés à leur morphologie. Les salles de classe et la salle de restauration sont orientées au nord, percées de grandes baies vitrées tout en hauteur. Elles permettent une lumière indirecte et constante, et laissent à l’enfant la liberté d’observer le paysage extérieur. Les autres espaces (salle informatique, salle d’évolution, sanitaires…) sont ouverts au sud avec parcimonie.
Les espaces extérieurs n’ont pas reçu la même attention (volonté et budget alloué) que le bâtiment : ils sont réduits à une trop vaste cour enrobée. Un aménagement d’ensemble, notamment des limites, permettra à terme une meilleure mise en valeur du groupe scolaire Jules Verne.

 

Architecture du XXe en Saône-et-Loire

A l’hermétisme de la façade publique s’oppose l’ouverture de l’école, côté cour, sur un vaste panorama. Ce double langage est accentué par des différences de matériaux, une amplification des volumes à mesure que l’on pénètre dans le bâtiment. Dès l’extérieur, la distinction des espaces est perceptible. Derrière une élévation basse en pierres sèches qui rappelle les murs traditionnels se cachent les bureaux et la salle informatique. Un couloir vitré en son terme marque la séparation entre ces pièces et les deux classes élémentaires largement ouvertes, comme l’espace de restauration, sur la zone de récréation. Une salle d’évolution et la classe maternelle sont reléguées en bout de projet. Lien entre ces différents volumes, l’entrée, ni totalement ouverte ni totalement fermée, apparaît comme un espace-tampon, un lieu sécurisé de dépôt des enfants. Le site est surprenant et on regrettera d’autant plus la pauvreté du traitement de la cour et de ses abords.

Extrait du Guide d’architecture en Bourgogne 1893-2007 – Éditions Picard-2008

Programme

– Salles de classes : 2 primaire et 1 maternelle
– 1 atelier
– 1 salle informatique
– Rangements
– Sanitaires
– 1 salle d’évolution
– 1 salle de repos
– 1 tisanerie
– 1 bureau Sivos St Exupéry
– 1 bureau direction
– 1 cantine (réfectoire et office)

Maître(s) d'ouvrage(s)

Année de réalisation

Surface(s)

730 m2 de SHON

Coûts

997 000 euros HT

Crédit photos

REGNAULT Hervé ; CAUE 71

Date de mise à jour

27/04/2017