Groupe scolaire Jean-Louis Etienne - HERBLAY

1 esplanade des frères Lumière , 95220 HERBLAY

Le projet de Groupe Scolaire répond à une démarche durable menée en équipe par les maitrises d’œuvre et d’ouvrage. Le bâtiment, labellisé BBC, est certifié HQE® avec 7 des 14 cibles en très haute performance.

Le plan masse organise simultanément les exigences suivantes :
– fonctionnalités urbaines et paysagères (parking, accès public, accès de service, dont la végétation fortement imbriquée est partie prenante …),
– géométrie solaire et efficacité thermique (compacité, orientation, efficacité énergétique…),
– gestion sur site des eaux pluviales (imperméabilisation minimum des sols, récupération en surface par noues, et infiltration par bassins enterrés).
Le plan masse est régi par une géométrie de lanières successives, parallèles, et coulissantes entre elles. Six lanières sont ainsi posées sur la plaine des anciennes terres agricoles. Chacune s’incline pour devenir faitage. La répétition et l’orientation des faitages donne du relief à l’horizon et installe l’école dans son paysage d’éco-quartier en devenir.

La façade Nord définit l’échelle de l’équipement public et met en scène l’entrée de l’école. Ses limites Est et Ouest se calent sur les limites du terrain exprimant la pleine mesure de la parcelle et de l’esplanade publique qui la longe.

Des bandes paysagères bordent le bâtiment sur chacune de ses façades principales : au Nord, une noue paysagère met l’école et son parvis d’accueil à distance de l’espace public de l’esplanade des Frères Lumière. Une 2ème noue, seuil plus intime, lui fait écho entre les salles de classe et cours de récréation.

Depuis les cours de récréation, les lanières de l’école se rétractent, les pentes de faitages s’inversent, et les leurs hauteurs s’atténuent pour se mettre à l’échelle des enfants qui les pratiquent. Les six lanières deviennent des volumes orientés Nord-Sud permettant simultanément d’orchestrer l’éclairage, le contrôle de l’ensoleillement et la ventilation naturelle…
Chaque école possède une entrée et un hall d’accueil indépendant et associé à une zone couverte extérieure. Le parvis mutualisé dessert les deux entrées de manière autonome et distincte : à l’Ouest l’école maternelle ; à l’Est, l’école primaire. A l’articulation des deux écoles sont regroupés les locaux communs, notamment les salles mixtes et le centre de loisirs – accueil périscolaire. Les locaux communs (CDI et salles mixtes) sont accessibles à l’étage directement depuis chaque école.

Les locaux de service sont placés au nord. Les salles de classe ainsi que les locaux nobles – salle polyvalente, salle de motricité – bénéficient de la lumière vivante du sud. En période hivernale cette lumière est exploitée pour ses apports caloriques. En période estivale cette lumière est tamisée et contrôlé pour protéger de toute surchauffe : à l’étage par un brise soleil fixe et au RdC par une étagère à lumière. Les espaces pédagogiques s’ouvrent vers les cours de récréation largement ensoleillées et protégées des flux du centre du quartier.

La demi-pension, est traitée comme un bâtiment indépendant avec deux accès séparés (maternelle et primaire) mais s’inscrit dans la logique des lignes de faitage composant la silhouette du groupe scolaire.

Pour une démarche de développement durable, les éléments techniques suivants sont mis en place :
– Une ventilation double flux permet de traiter simultanément de la qualité de l’air, des économies d’énergie (préchauffage de l’air neuf par échangeur sur l’air extrait) et la possibilité d’une ventilation naturelle lorsque cela est intéressant (en mi saison particulièrement) ; Associée à une isolation épaisse, l’orchestration de la ventilation par saison donne un confort optimum sans climatisation.
– Une distribution calorique par panneaux rayonnants en plafonds libère le sol et les murs, et par leur faible inertie permet une régulation instantanée en cohérence avec l’inertie moyenne du bâtiment et les fortes variations de charges internes liées à l’intermittence d’utilisation.
– Un éclairage artificiel confortable et économiseur d’énergie privilégiant la basse luminance, les sources à basse consommation et les dispositifs de commandes automatiques (par détecteur de présence, par luminosité extérieure -lumandar, ou par horloge…).
– Des capteurs solaires pour l’ECS (eau chaude sanitaire) de la demi-pension et du logement de fonction.
– Un stockage des eaux pluviales sur site avec une récupération partielle en cuve pour l’entretien des parties communes.

L’ensemble des dispositifs sont également mis en scène, afin que le bâtiment puisse servir d’outil pédagogique. Les gaines et les buses de soufflage ou encore les descentes d’eaux pluviales, deviennent objets valorisés. En effet, pour l’enseignant(e) motivé(e), les performances largement supérieures aux exigences programmatiques d’origines, peuvent devenir à la fois support et matière pédagogique vers l’éco-responsabilité.

D’un point de vue fonctionnel, le hall de chaque école met en scène un escalier original et non-encloisonné, liaison physique et visuelle avec l’étage.
Les deux cours de récréation sont clairement identifiées et associée à un préau ouvert. Les espaces sont faciles à surveiller, sans recoin. Ils alternent zones d’ombres et zones ensoleillées, traitement végétal et minéral et intègrent les jeux et les sols souples adaptés. Un accès direct pour l’entretien est prévu depuis l’accès de service.

Le choix du système constructif en bois a permis une rapidité et aisance de l’exécution. Ainsi, grâce à une préfabrication hors site, la filière dite « sèche » améliore les conditions de travail, et diminue les nuisances et les déchets en chantier. Sa mise en scène en structure apparente (poteaux et poutres et planchers collaborant bois-béton) en fait un élément à la fois architectural et pédagogique.
Au RdC, l’utilisation des planchers collaborants ont permis à la fois de révéler leur sous face en bois et d’exploiter les trames sans structure pour héberger les organes techniques tel luminaires et panneaux rayonnants, fabriquant ainsi une nappe en plafond technique et esthétique.
Par ailleurs, l’utilisation d’une structure poteaux-poutres tramée sur les dimensions d’une salle de classe type, laisse aussi une grande flexibilité pour toute évolution ultérieure.

Ainsi, le choix de l’ensemble des matériaux constituant l’enveloppe participe de la même démarche : matériaux sains et sans danger (sans COV, sans chlore…), respirant (pour l’enveloppe), et performants : menuiseries bois-aluminium à double vitrages (performances acoustiques standards au sud et performances acoustiques accrues au nord), panneaux de fibre-ciment colorés, isolation en fibre de bois (20 cm d’épaisseur), plafonds en bois dans les zones « nobles » ; sols en linoléum.

Programme

Groupe scolaire Jean-Louis Etienne

Maître(s) d'ouvrage(s)

Année de réalisation

Surface(s)

5 131 m2

Coûts

14.150.000 €HT

Crédit photos

© Mathieu DUCROS

Date de mise à jour

08/01/2020