Situé près du boulevard de ceinture du centre ancien, très proche des écoles, du collège et du lycée agricole, et donc accessible à pied par la grande majorité de ses utilisateurs, le gymnase est véritablement un équipement « de proximité ». C’est pour cela, que les élus de la Communauté de communes du Pays de Buis ont, dès 2001, choisi ce site parmi d’autres alors pressentis. Un site superbe, avec le rocher Saint-Julien en point de mire au sud…

Les contraintes du lieu étaient pourtant fortes : un terrain d’une superficie restreinte, entouré d’un bâti résidentiel et bordé d’un ruisseau, le Jonchier.
Cependant ces contraintes, loin de desservir l’architecture, en ont été le ferment : les concepteurs ont su parfaitement en « tirer parti » pour développer leur projet.
Conjuguée à l’exiguïté du terrain, la présence du Jonchier a conduit à installer une partie des locaux (deux salles de sports) en étage dans un bâtiment « annexe » construit le long du ruisseau, sur un double alignement de pilotis.
Le peu de place disponible a d’autre part conduit à comprimer le programme au maximum : peu de circulations, des services (vestiaires/douches…) nichés sous les gradins.
Enfin, le volume de la grande salle (plus de 10 m de haut) s’encastre dans la pente afin ne pas dépasser le faîtage de la maison la plus proche.

Une « cassure » entre le volume bâti de la grande salle et le bâtiment sur pilotis ménage un hall double hauteur dont la forme triangulaire suit la limite constructible.
Ce hall est desservi par un parvis dont l’accès, et celui du quai qui le prolonge sur le côté est du bâtiment, se fait par un escalier qui démarre sous les pilotis.

Les murs de la grande salle sont en béton armé à banches lisses ; le béton est recouvert d’une peinture minérale gris clair. Afin d’obtenir un éclairement optimal de la salle sans éblouissement, la couverture est constituée de sheds. Ceci permet aussi de réduire la hauteur de faîtage par rapport à une toiture conventionnelle. La façade nord des sheds est vitrée de polycarbonate translucide double paroi.

Les façades sud-est et nord-ouest du hall sont entièrement vitrées en mur rideau constitué d’ossatures d’aluminium laqué et de verre feuilleté, peu émissif.

Le bâtiment annexe est doublé au sud-est d’une structure à claire-voie faite de chevrons en mélèze posés verticalement, avec ossature en acier galvanisé. Cette double peau passe devant le parvis et réunit ainsi dans un même alignement le bâtiment annexe à celui de la grande halle.
La façade sur le Jonchier est recouverte d’une trame de panneaux de bardage horizontaux de tôle prélaquée.

L’arrivée sur le gymnase se fait par un nouveau mail, planté de tilleuls, qui relie la Place du 19 mars au parvis d’entrée. Les stationnements ont été volontairement « rejetés » à l’arrière du bâtiment. Les abords du ruisseau, sous les pilotis, sont traités en galets et pelouse ; les talus sont plantés d’essences adaptées à la ripisylve.

 

Texte CAUE de la Drôme

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

2 300 m2

Coûts

Coût d’opération HT : 2 602 273 €

Crédit photos

Bernard Zambeaux, CAUE de la Drôme

Date de mise à jour

14/12/2017