Hôtel de police municipal, Villefranche-sur-Saône - VILLEFRANCHE-SUR-SAONE

228 rue Paul-Bert, 69400 VILLEFRANCHE-SUR-SAONE

Tout proche du centre ancien de Villefranche-sur-Saône, à proximité immédiate de la mairie annexe et du marché couvert, cette opération livrée en 2014 prend place au sein de l’îlot Paul Bert, première pierre de ce secteur en pleine reconversion urbaine.

Sur cette parcelle autrefois occupée par un ancien bâtiment municipal, la ville a souhaité regrouper l’ensemble des services affectés à la « sécurité urbaine » : police municipale, infraction au stationnement, prévention de la délinquance, supervision de vidéo-surveillance, etc…

Désignée au terme d’un concours en 2013, l’agence SEGOND-GUYON, a proposé une architecture qui frise l’austérité mais dont le dessin, extrêmement dépouillé, s’avère particulièrement bienvenu dans cet environnement urbain hétéroclite composé de bâtiments d’époque et d’écriture architecturale très contrastées.
Le projet se résume à son élévation. Celle-ci conjugue une composition de façade minimaliste — sorte d’épure géométrique du projet — et un travail de modénature à l’inverse presque maniéré. L’ensemble suffit à asseoir la prestance institutionnelle du programme et du lieu. La baie est l’occasion d’un véritable projet dans le projet, dont on perçoit — de la conception à la mise en œuvre — les visées fonctionnelles (confort acoustique, luminosité, protection solaire, vue, etc…), techniques (préfabrication, montage) mais aussi esthétiques tant il est vrai que les tableaux saillant en inox apportent de l’éclat à cette géométrie rigoriste.

Fidèle à ce parti architectural radical, les architectes ont su habilement composer avec l’obligation réglementaire d’une couverture en tuile qui aurait sans doute largement affaiblit la force du volume monolithique. La tuile est donc bien présente en toiture mais reste invisible de l’espace public par le jeu des acrotères rehaussés et de chéneaux d’eau de pluie encastrés.

A l’échelle urbaine, si le plan masse interroge quant à l’occasion peut-être manquée d’un véritable désenclavement de l’îlot, l’implantation du bâti a permis de restituer un alignement urbain salutaire pour la fluidité de l’espace public, jusqu’alors contrariée par le déport de l’édifice préexistant sur la voie publique.

Programme

Construction d’un nouvel hôtel de police municipale en remplacement du bâtiment actuel sur une emprise au sol de 224 m² et sur 5 niveaux. Il comprendra notamment:
— au rez-de-chaussée: des locaux pour une association d’aide aux victimes et un commerce type « bureau de tabac »,
— aux R+1, R+2 et R+3: bureaux, local vidéoprojection, salles de réunion,
— au R+4: cafétéria, salle de réunion, local technique.
Un bâtiment annexe d’une surface utile de 70 m² sera construit au nord de la parcelle pour l’accueil des animaux errants, le stockage du matériel volé et le garage des 2 roues.

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

900 m2 surface utile

Coûts

2 000 000 € TTC

Crédit photos

©Segond-Guyon et Caue Rhône métropole

Date de mise à jour

12/05/2016