Ilot d’habitation - Auxerre

89000 Auxerre

Architecture du XXe dans l’Yonne

Les destructions provoquées par les bombardements et la pénurie de logements ont motivé la profonde transformation du quartier du Pont de l’après-guerre aux années 1970. Cette partie du centre-ville est importante tant pour son rôle commercial que pour son caractère structurant : elle ceinture le cœur ancien et contribue fortement à la physionomie des quais. Le chantier de la reconstruction débute par la réalisation de cet îlot en 1950. Face à l’état de vétusté du quartier, les rénovations entamées dans les années 1960 sont intensifiées dans les années 1970. Dès lors, à l’exception de cet îlot, les autres opérations s’affranchissent du vocabulaire architectural propre à la reconstruction et participent à une réécriture complète de cette zone. Les habitations reconstruites sous la forme d’immeubles en 1950 présentent sur la rue un imposant front bâti. Libéré, le cœur de l’ïlot se transforme en une vaste cour semi-privative, offrant un accès aux garages et aux promenades ménagées sur les terrasses qui surplombent le jardin. Dans chaque ville sinistrée, se pose la question du parti architectural à adopter pour redessiner le bâti local : la reconstruction offre l’opportunité d’introduire modernité et confort ; elle est cependant contrainte par des budgets et soumise à l’acceptation de la population. Un compromis entre standardisation et références vernaculaires doit favoriser l’appropriation par les autochtones de cette nouvelle architecture élevée sur des blessures. Ainsi, de Lorient à Marseille, de Nevers au Creusot, les chantiers de la reconstruction, identifiables à leur densité, à leur implantation et à leurs formes, adoptent des traits locaux. A Auxerrre, les hauts toits percés de lucarnes et les cheminées trapues sont des emprunts à l’architecture bourguignonne. L’emploi de tuiles et le dessin des lucarnes sont des références encore plus locales qu’on ne retrouve pas à Nevers, par exemple, où les édifices reconstruits sont couverts d’ardoises.

Extrait du Guide d’architecture en Bourgogne 1893-2007 – Éditions Picard-2008

Concepteur(s)

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

Non communiqué

Coûts

Non communiqué

Crédit photos

CAUE 71

Date de mise à jour

02/01/2017