Architecture du XXe de la Saône-et-Loire

Le programme et la datation de cet immeuble restent énigmatiques. Était-il autrefois occupé au rez-de-chaussée par des ateliers tandis que l’étage accueillait des logements ? Est-il antérieur ou postérieur à la seconde guerre mondiale
Son architecture hésite entre classicisme et modernité. Elle emprunte au classicisme la monumentalisation de la cage d’escalier hors-œuvre, mise en évidence par sa position en retrait de la rue et son répertoire décoratif (oculi et demi-colonnes). Elle affiche une certaine modernité par la multiplication de la surface vitrée, des formats et des dispositions des percements (fenêtres d’angle, horizontales, verticales…) et par le rythme des bandeaux en béton.

Extrait du Guide d’architecture en Bourgogne 1893-2007 – Éditions Picard – 2008

 

Concepteur(s)

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

Non communiqué

Coûts

Non communiqué

Crédit photos

CAUE 71

Date de mise à jour

22/02/2017