Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) - Nevers

Rue du Donjon, 58000 Nevers

Disposition générale : le bâtiment de l’ancienne Armurerie de la caserne Pitié est une construction datant des années 1880. Il s’agit d’un quadrilatère de 70 m de long de 17 m de large et développant 3 niveaux de plancher avec une hauteur en bas d’égout d’environ 12 m. L’édifice couvre une surface de plancher d’environ 3100 m2.

Le projet de réhabilitation de l’ancienne armurerie de la caserne Pittié est un projet aux multiples enjeux : enjeux architecturaux de par la singularité du bâti existant, enjeux énergétiques avec la réalisation d’un Bâtiment Basse Consommation, enjeux fonctionnels de par une programmation multiple, mais aussi enjeux urbains, le projet étant la première opération de réhabilitation sur le site s’inscrivant dans une reconversion totale de l’ancienne caserne militaire et devant faire figure d’exemple.

Le projet s’est attaché à la réussite de la meilleure adéquation possible entre une programmation ambitieuse, soucieuse du confort des usagers associant les exigences les plus contemporaines et le potentiel d’un bâtiment caractéristique de plus de 130 ans tout en lui préservant son intégrité associée à une mise en valeur patrimoniale, composante forte du programme.

Cette réussite s’est construite sur la parfaite connaissance et maîtrise de trois « potentiels » fondateurs du projet contemporain : « le potentiel patrimonial » par la mise à jour et l’évaluation des éléments et qualités patrimoniales de l’édifice qui ont définis l’orientation du projet, « le potentiel architectural » avec l’analyse de la cohérence entre le lieu et sa nouvelle affectation, son environnement, qui a permis la structuration, la projection des possibles spatiaux et leurs qualités, et enfin « le potentiel technique » dont l’identification des systèmes constructifs existants en place se sont traduits dans la maîtrise de l’économique du projet du fait de la parfaite connaissance des conséquences économiques et techniques de chacune des intentions projetées.

Le parti pris a été de préserver et de mettre en valeur l’identité patrimoniale d’un des édifices remarquables de Nevers, très ancré dans la mémoire collective tout en se devant d’y insérer un nouveau programme dans le respect des exigences de performance énergétique (niveau BBC rénovation, étanchéité à l’air, démarche HQE ), de confort , d’accessibilité et de sécurité incendie, sans soumettre l’édifice au programme. Il s’agissait de projeter une programmation à adapter à un existant soucieuse de révéler l’ancienne caserne dans sa nouvelle affectation.

Un travail très en amont avec les services de sécurité incendie a permis de conserver et mettre en valeur la structure caractéristique poteaux fonte; voûtains de brique et poutrelles acier constituant l’ossature des deux niveaux de plancher des niveaux R+1 et R+2.

Cette conception portée par une réflexion poussée et détaillée « d’une programmation dans une réutilisation » a permis à l’intérieur de l’édifice, de limiter les déposes et démolitions de poteaux, localisant ses dernières très ponctuellement aux stricts besoins de la programmation. L’implantation des grandes salles et de l’amphithéâtre a été privilégiée au niveau des combles, bénéficiant d’espaces plus adaptés et d’ouverture en toiture pour les besoins en éclairage naturel. Cette conception minutieuse a également permis d’éviter la mise en place de deux escaliers de secours initialement prévus dans le cadre de la programmation de part et d’autre de chacun des pignons. Un nouvelle fois, la projection d’équipements et d’espaces judicieusement placés et pensés, a permis de conserver l’intégrité du volume des façades en évitant « les 2 oreilles extérieures» de secours ainsi que tout polluant en couverture liés aux ouvrages de CTA de par la réutilisation des multiples cheminées existantes. Ainsi le travail de conception s’est attaché à révéler un lieu de part des espaces adaptés et non travestis.

La même réflexion s’est portée sur la question de l’intervention et de la valorisation en façades extérieures. Un travail détaillé de diagnostic pierre par pierre, baies par baies et d’analyse en laboratoire des constituant de façades a permis de réaliser une importante économie de par la conservation à plus de 80 % des enduits existants, les travaux se limitant à des consolidations partielles et à l’application d’un badigeon.

Un travail de conception détaillé, très en amont, sur l’optimisation de l’enveloppe et le choix des équipements ainsi qu’un suivi de chantier rigoureux a permis de confirmer les performances attendues et démontré qu’il est possible d’atteindre une performance énergétique dans un bâtiment existant et ce sans en modifier son aspect extérieur. Une isolation par l’extérieur n’étant en effet pas envisageable, il a été mise en place une isolation renforcée par l’intérieur, les ponts thermiques ont été traités et l’étanchéité à l’air particulièrement soignée.

Dans le cadre d’une démarche de qualité intégrée, une attention particulière a été apportée au confort visuel par l’optimisation de l’éclairage naturel, le contrôle de l’ensoleillement et le choix d’équipements économes en énergie. La conception d’ensemble et la mise en place d’une VMC double flux a permis l’absence de climatisation.

Le projet de reconversion du bâtiment de l’ancienne armurerie de la caserne Pitié en Institut de Formation en Soins Infirmiers a été marqué par une volonté très forte de la maîtrise d’ouvrage, le Conseil Régional de Bourgogne, d’investir un lieu emblématique tout en lui associant les performances et outils de son temps et une mise en valeur patrimoniale. Le projet architectural conduit par notre équipe, de l’implantation de l’IFSI au sein de l’ancienne armurerie est un projet contemporain et soucieux de la transmission d’un héritage ancré dans la mémoire collective entrant dans son temps.

(ACA Architectes et Associés)

Balade d’architecture moderne et contemporaine dans la Nièvre : Nevers

Programme

Institution de formation en soins infirmiers : équipement d’enseignement supérieur comprenant la mise en valeur patrimoniale de l’édifice et performance énergétique niveau BBC. Salles de cours, salles de TP, amphithéâtre, bureaux des formateurs, bureaux de l’administration.

Maître(s) d'ouvrage(s)

Année de réalisation

Surface(s)

3000 m2

Coûts

4 556 116 € (HT)

Crédit photos

ACA Architectes et Associés

Date de mise à jour

01/12/2016