Institut de recherche IRCICA-RMN, Villeneuve d’Ascq (59) - Villeneuve d'Ascq

ZAC de la Haute Borne, 59650 Villeneuve d'Ascq

Inscrite dans une logique d’urbanisme stricte du parc d’activités de la Haute Borne, la volumétrie s’affirme dans une dualité de deux parties distinctes. La première en front du boulevard, orientée nord-ouest, est constituée d’un volume métallique lisse, carrossé, rigoureux et transparent exprimant la rationalité et la modernité de la recherche. La partie sud est constituée d’un volume adossé au premier où s’affirment deux éléments prépondérants : la tour de fibrage et l’espace d’accès. Différent dans sa matière, l’utilisation de vêture en terre cuite évoque « le côté jardin », naturel, calme, exprimant la sérénité et la convivialité de ce futur campus de recherche. Les ébrasements profonds des ouvertures, ourlées et compartimentées de profils filants, apportent une réponse efficace à l’orientation solaire. Un volume bas transperce l’épaisseur des deux volumes pour s’afficher en façade nord par une large fenêtre qui donne à voir les éléments singuliers du programme. Ceux-ci se distinguent de la logique générale par des formes organiques qui regroupent l’ensemble des fonctions liées au hall; c’est l’espace de représentation de l’IRCICA partagé avec l’institut de l’IRI réalisé postérieurement et le RMN réalisé en 2009. Cette dernière implantation est dédiée à l’usage exclusif d’une nouvelle machine à Résonance Magnétique Nucléaire (Spectromètre 900Mhz). L’objectif pour le projet de la halle RMN est de créer un bâtiment à très haute performance énergétique dans le cadre d’un traitement d’air spécifique, et de répondre aux problématiques de résonance magnétique. Pour répondre à l’ensemble de ces contraintes, le choix s’est porté sur l’utilisation du bois dans toutes les composantes du bâtiment : structure, isolation et vêture. Construit en ossature bois massif, il est donc habillé d’un épiderme homogène constitué de bois ajouré qui laisse percevoir une membrane polyester colorée protégeant l’isolation en fibre de bois et complétant l’étanchéité du bâtiment. Posée en horizontal et vertical, cette vêture permet de jouer avec les lumières et les angles de vue et d’offrir des perceptions différentes du volume monolithique. © Trace Architectes

Photographies haute résolution

Programme

Construction de l’IRCICA, Institut de Recherche sur les Composants pour l’Informatique et la Communication Avancée (avec bureau laboratoire et tour de fibrage) et du RMN (halle de Résonnance Magnétique Nucléaire)

Maître(s) d'ouvrage(s)

Année de réalisation

Surface(s)

SHON : 5000m²

Coûts

7 M € H.T.

Crédit photos

François Steindl et TRACE Architectes

Date de mise à jour

22/05/2015