Jardin public ‘‘le Clos Nougier’’ - Andancette

26140 Andancette

Depuis l’été 2018, les habitants d’Andancette bénéficient d’un nouveau lieu de rencontre convivial et festif. Le jardin du Clos Nougier se situe sur la rive du fleuve Rhône, à deux pas du centre-bourg. L’espace public – un ancien jardin-verger en friche stratégiquement positionné – est aussi devenu un lieu de détente pour les touristes de passage, en particulier ceux qui empruntent la ViaRhôna (véloroute reliant le lac Léman et la Méditerranée). Programmé et conçu avec la participation des habitants, l’aménagement préserve et valorise les éléments identitaires du lieu : les vues panoramiques, des abricotiers et figuiers, les murs en pierre, une porte d’accès au jardin et son escalier, un bassin et un puits… L’aménagement accompagne aussi de nouveaux usages souhaités par les habitants.
Surplombé par le fameux pont haubané conçu par Marc Seguin reliant l’Ardèche et le village voisin d’Andance, le jardin se développe sur deux terrasses. Le haut mur en pierre et galet qui prolonge la pile du pont a été conservé. Il clôture le jardin sur sa limite nord et le protège des nuisances de la circulation. Sur la terrasse haute, le mur est valorisé par une architecture de tonnelles en acier. Une fois poussée, la végétation grimpante abritera la promenade dessinée parmi les vivaces et les graminées, ainsi que les assises adossées sur ce mur exposé au soleil.
Depuis le village jusqu’au Rhône, un axe piétonnier (stabilisé, béton désactivé et/ou dalles de pierre calcaire) parcourt les deux terrasses et dessert plusieurs espaces aux fonctions différentes .
La découverte du jardin commence avec une grande prairie agrémentée d’un verger d’arbres fruitiers (conservés ou nouvellement plantés). Un ancien bassin rénové sert de pataugeoire aux enfants l’été. De l’autre côté du chemin, l’espace d’un futur jardin partagé, un coin pique-nique et une aire de jeux pour enfants en bois de robinier
se succèdent le long de la promenade sous tonnelles. Dans la perspective, la présence d’un container à bateaux interpelle. Clin d’œil au fleuve, il a été revisité de manière originale en une buvette et des toilettes publiques. Il s’ouvre largement lors des événements festifs.
Le cheminement se prolonge vers le Rhône grâce à une rampe pour déboucher sur la terrasse basse. Il s’élargit alors en un vaste parvis minéral qui s’étire jusqu’à la rive du fleuve en traversant le quai Gambetta. Les cyclistes de la ViaRhôna trouvent à cet endroit des supports pour déposer leurs vélos, une fontaine pour se désaltérer, des bancs et tables pour se reposer ou pique-niquer… Une pelouse prolonge le parvis au nord et perpétue l’ambiance tranquille de l’ancien jardin. De longs bancs invitent à la détente.

Texte CAUE de la Drôme

 

Maître(s) d'ouvrage(s)

Année de réalisation

Surface(s)

3 800 m2

Coûts

419 899 € HT dont 367 571 € HT de travaux

Crédit photos

CAUE 26 et Atelier Verdance

Date de mise à jour

15/06/2020