La manufacture jurassienne

Haut-Jura,

La manufacture Jurassienne s’implante dans un site remarquable du Haut-Jura, composée de massifs montagneux calcaires « blancs et gris », dont la succession de plissements fait naître un paysage typique, formé d’immenses forêts mêlant résineux et feuillus, prairies, lacs et rivières. La parcelle est située en moyenne montagne, à une altitude d’environ 1000 mètres. Elle est en pente, affleuré par des rochers et offre des vues importantes sur le paysage forestier et montagneux. La manufacture s’intègre dans son milieu, façonnée par des grandes lignes qui interagissent avec la force du panorama environnant.

L’objectif du projet est de construire un bâtiment contemporain abritant une activité industrielle au savoir- faire spécifique et acquis au fil du temps, se composant d’une partie production et d’une partie administration. Le volume rectangulaire est conçu selon une grille de proportion créée par Le Corbusier, le Modulor. Celui-ci est un système de mesures harmoniques, s’appuyant sur le nombre d’or et créer à partir des proportions de la silhouette d’un homme debout, levant un bras. L’édifice se positionne parallèlement aux lignes topographiques du terrain et du bâtiment voisin. La manufacture est bâtie d’une manière largement ouverte sur l’extérieur pour permettre l’accueil des visiteurs et l’apport de lumière naturelle dans les bureaux, les ateliers et le réfectoire dont les vastes baies offrent aux usagers des vues imprenables sur la nature environnante.

Toutes les lignes du bâtiment ont une logique orthogonale excepté le plafond du réfectoire dont la forme en courbe contredit le reste de l’usine et apparaît comme un événement architectural. Son dessin particulier rappel celui d’une montagne voisine nommée « le chapeau de gendarme », constituée de plis géologiques. Le tracé des ouvertures permet au paysage de « rentrer » dans le bâtiment.

La manufacture s’intègre également dans le site par le choix des matériaux. La construction en béton fini donne la masse et la stabilité à l’édifice : cette matière minérale, utilisée sur toutes les parois intérieures, rappelle à la fois la douceur des lignes pures des falaises et du plissement des roches calcaires ainsi que la rudesse des immenses forces qui ont sculpté les formations géologiques du massif. Le bois, issu des forêts voisines, est mis en œuvre sous la forme de tavaillons, dont le savoir-faire local, barde et contient l’isolation de la partie supérieure de l’édifice.

(Texte Atelier d’architecture Tardy)

DISTINCTION
Regards sur l’architecture et l’aménagement en Bourgogne-Franche-Comté, édition 2018 :
– Retenu
pour le Vote du Public en ligne, catégorie : Activités

RESSOURCES
Présentation et vidéo sur le Site « Regards sur l’Architecture et l’Aménagement en Bourgogne-Franche-Comté », édition 2018 : catégorie Activités
Publication « Regards sur l’architecture et l’aménagement en Bourgogne-Franche-Comté », édition 2018 : notice p. 46-47

Programme

Construction d’un établissement industriel comprenant des ateliers et des bureaux

Maître(s) d'ouvrage(s)

Année de réalisation

Surface(s)

3 157 m2

Coûts

6 107 114 € ht

Crédit photos

Nicolas Waltefaugle - Photographe / Documents graphiques Atelier d'architecture Tardy / CAUE 39

Date de mise à jour

04/06/2019