Le jardin du cloître - Petit-Quevilly

5 rue du général Foy, 76140 Petit-Quevilly

Le jardin du cloître valorise le site de la Chartreuse Saint Julien édifiée au XVIIème siècle. C’est sur ces traces et leur réinterprétation contemporaine que porte la création du jardin, sur environ 11 000 m². L’objectif est d’y créer un espace de détente mais aussi pédagogique. Le bâti patrimonial des anciennes cellules monastiques encadre le site revisité. L’organisation s’inscrit ainsi dans la forme de l’ancien cloître et de la galerie, dont subsiste le linéaire du mur intérieur.

 

Une grande circulation piétonne périphérique longe l’ensemble des murs restants qui sont restaurés. Deux points caractéristiques marquent ce parcours : la cellule monastique n°4 et le passage dans la galerie axiale. Deux côtés du quadrilatère sont ainsi définis, correspondant aux limites du grand cloître.
La bande urbaine, interface avec la rue du Général Foy, constitue à la fois un lien et un filtre au travers duquel on glisse progressivement de l’espace de la ville vers celui du jardin. Il s’agit d’un seuil épais et poreux qui n’est fermé que très ponctuellement.

Le jardin est divisé, par une large circulation, en deux espaces asymétriques traités sous la forme d’un grand verger de fruitiers de hautes tiges.
Le « coeur » du cloître est installé le long de l’ancienne galerie Est, en lien avec la cellule monastique n°4 et l’entrée de la galerie axiale. Ce « coeur » de cloître est traité sous formes de jardins déclinés en plusieurs thématiques (simples, potagers, jardin de mémoire…).

L’ensemble du mobilier du jardin est traité en acier corten, en bois et en béton blanc afin de s’harmoniser avec les vestiges du cloître. A l’entrée du jardin, des panneaux pédagogiques expliquent l’histoire de ce site et constituent également le support des herbiers présentant des plantes cultivées par les moines. Des lutrins sont disposés tout le long du déambulatoire pour marquer l’entrée des cellules. La nuit, le projet lumière propose une délicate mise en scène.

Projet remarqué lors du Grand Prix d’Architecture et d’Urbanisme de Haute-Normandie 2016. C.A.U.E. 76

 

Concepteur(s)

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

11 259 m²

Coûts

1 072 242 € HT

Crédit photos

Bruno SAAS

Date de mise à jour

18/03/2019