Logements Berthier à Pantin - PANTIN

93500 PANTIN

Un quartier spécifique en pleine mutation :
Le quartier des Quatre-Chemins est un ancien faubourg dans lequel vit aujourd’hui une population défavorisée et où se concentre un habitat dégradé. Situé dans une zone urbaine sensible, ce quartier fait l’objet d’un vaste programme de rénovation urbaine. C’est dans ce cadre qu’intervient la Foncière Logement en produisant de grands logements qualitatifs en location à destination de salariés aux revenus confortables, favorisant ainsi la mixité sociale au sein du quartier.

Extérieur Faubourg :
La volonté d’installer dans ce quartier une population plus aisée doit être suivie d’une écriture architecturale spécifique, proposant une insertion précise, sobre et respectueuse.
Pour cela, la façade sur rue possède un vocable contemporain tout en reprenant plusieurs thèmes faubouriens historiques comme les trois registres constitués par le socle, le corps et la toiture :
Réinterprétation contemporaine du socle avec utilisation d’une brique vernissée blanche arrêtée au droit de la corniche contigüe,
Corps en enduit dont les proportions de fenêtres mariant doubles et simples ouvertures sont à l’identique du bâtiment de gauche, et les encadrements de fenêtres sont analogues à ceux du bâtiment de face,
Alignement sur la hauteur du bâtiment voisin de gauche, puis installation d’un attique en retrait de trois mètres, dont la toiture est elle-même en alignement avec la hauteur de l’immeuble de droite.
Afin d’insuffler du mouvement à la façade, à la manière du Carré blanc sur Fond blanc de Malevich, les éléments de composition possèdent chacune leur propre déclinaison de blanc, couleur dominante de quartier faubourien.

Intérieur Jardin :
La forme trapézoïdale de la parcelle qui comporte un angle fortement aigu, couplée à une très forte hauteur des héberges, confèrent au lieu une sensation d’étrangeté que nous souhaitons sublimer pour ne pas la subir. Pour cela, la modération plastique nécessaire du côté rue est ici remplacée par un jeu de complexités destinée à théâtraliser ce lieu incongru :
Un jeu de plissages rythme les différents niveaux de la façade. En s’élargissant ou en se contractant, ces plis libèrent des espaces extérieurs plein sud pour chaque appartement. Ce jeu de volumes permet dans le même temps de personnaliser chaque logement.
La ligne de crête du bâtiment vient clore ce thème en articulant trois pentes de toiture. De plus, l’utilisation d’un bardage en mélèze naturel posé à claire-voie vient rehausser l’esprit du jardin.
Les volets en bois, de calepinage et alignement identiques à ceux du bardage, de par les ouvertures aléatoires exécutées par les habitants, transforment continuellement la composition. Et lorsque ces occultations sont toutes fermées, elles transforment le volume en une boîte close insolite, le jardin, à l’image de la complexe volumétrie de sa façade, est composé de nombreuses essences variées. A terme, sa densité végétale enveloppera  sol et héberges, et fera de se lieu un antre végétal ouvert sur le ciel, protégeant de l’intensité de la ville.

Programme

8 logements en location libre

Concepteur(s)

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

704 m2

Coûts

1,2 millions d'euros HT

Documents

Crédit photos

David Boureau

Date de mise à jour

19/01/2017