Pour éviter les rivalités et jalousies entre les 3 frères et soeurs commanditaires de cette opération, la répartition des 3 lots n’a pas suivi le traditionnel découpage horizontal par étage mais un découpage vertical assure à chacun un capital ensoleillement dans son logement identique.  Dans ce partage équitable, les logements en tri ou quadruplex proposent une gradation de la lumière : des espaces les plus sombres (garage en RDC), on s’élève vers des espaces plus lumineux (chambre parentale en R+1, chambres des enfants en R+2), puis très lumineux (séjour en R+3) jusqu’au plus près du soleil avec le toit-terrasse jardin accessible au sommet.
Plan-RDCPlan-R1Plan-R2Plan-R3Plan-R4

Les logements sont côte à côté, individualisés nettement en plan mais pensé comme un tout homogène et continu en façade, de bas en haut. D’une certaine manière, cela reflète l’histoire de cette maison familiale -où les 3 enfants ont grandi ensemble- qui se subdivise aujourd’hui pour accueillir séparément les nouvelles familles de chacun…

Ainsi, l’unique façade en pierre n’est qu’une peau percée qui laisse deviner en retrait la seconde façade (en panneaux préfabriqués de contreplaqué bois). Au dernier étage, le séjour s’avance au plus près de cette limite avec la rue. En fond de parcelle, un espace est dédié à la cage d’escalier continue sur tous les niveaux.

Schéma-coupe-logements

La façade de pierre rénovée gomme également un premier remaniement du chai dans les années 1980 qui avait fait peu de cas des traces anciennes, des formes typiques de ces immeubles en modifiant allègrement les ouvertures originelles.
Schéma-façade-logements

Bref, une enveloppe x 2 pour 3 x plus d’histoires…

Texte et schémas : CAUE de la Gironde

Programme

Transformation, surélévation et division d’un ancien chai en trois maisons de ville pour trois frères et sœurs

Concepteur(s)

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

brute : 780 m2 (260 m2 par logement)

Coûts

800 000 € HT

Crédit photos

CAUE de la Gironde hormis photos 8 et 9 : Philippe Caumes et photo 10 : S+M Architectes

Date de mise à jour

20/04/2016