Maison bioclimatique à Montcléra dans le Lot

DÉMARCHE DE LA MAÎTRISE D’OUVRAGE
Le propriétaire souhaitait construire une maison d’habitation avec des pièces de vie spacieuses et qui profitent largement du site. Le terrain étant en pente (difficile d’appropriation), l’intension était de profiter du site depuis l’espace bâti, de faire rentrer le site à l’intérieur. Ainsi la partie séjour, prolongé par la terrasse, s’ouvre très largement sur ce paysage. Ne voulant pas dénaturer ce site qu’il affectionne, le propriétaire a voulu une architecture simple et discrète qui s’efface devant ce paysage. Dans la continuité de cette idée et par souci de réduire l’impact environnemental de cette construction, le maître d’ouvrage souhaitait entrer dans une démarche bioclimatique, où le site et l’environnement ont une place prépondérante dans la réalisation du projet d’architecture.

IMPLANTATION ET CONCEPTION
La maison s’inscrit dans un cadre naturel et remarquable du pays de Bouriane. En situation de surplomb, la maison et sa dépendance se positionnent sur le haut de la parcelle recherchant le plat pour éviter de perturber la topographie avec des déblais remblais. Cette implantation sur le site et la fenêtre créée entre les volumes bâtis du garage et de la maison, offrent un cadrage exceptionnel sur ce paysage.
C’est par respect pour ce site, que la maison sait également se faire discrète. Le choix du bardage en mélèze sur l’ensemble des façades, vas griser avec le temps rappellant la teinte de la pierre. Le choix de la toiture terrasse permet à ces deux constructions de plain-pied de se glisser sous la ligne d’horizon dessinée par la frondaison des arbres.
L’aménagement des espaces extérieurs, avec l’utilisation d’essences végétales de la région, participe aussi à cette insertion délicate. L’articulation entre le garage et la maison dessine une cour dont le traitement minéral reste très discret depuis la route.


PROCÉDÉS CONSTRUCTIFS
Les bâtiments ont une ossature en pin douglas. Bardée de bois à l’extérieur, l’ossature n’est révélée qu’à l’intérieur. Les poteaux bois intermédiaires permettent de dégager de grands espaces de vie ouverts et aérés. Non coffrés, ils sont peints en gris foncés, en contraste avec les murs blancs intérieurs. Ce procédé met en valeur l’ensemble du système constructif bois.

APPROCHE DÉVELOPPEMENT DURABLE
De conception bioclimatique, la maison est entièrement vitrée au sud, offrant aux pièces de vie un panorama sur le paysage. Cette disposition permet un apport de chaleur important en hiver. À l’inverse le dispositif de brise-soleil protège de l’effet de surchauffe en été. Pour apporter de la lumière en profondeur dans la maison, un percement en bandeau est installés en toiture par un dispositif de shed. Ce shed a également pour fonction de servir de support à des panneaux solaires pour la production d’eaux chaudes. Ces derniers sont ainsi parfaitement intégrés en toiture. En plan, ce dispositif d‘ensoleillement correspond à un axe de circulation est-ouest qui distribue l’ensemble des espaces. Toute la partie sud est réservée aux pièces de vie; salon, salle à manger et cuisine. Les chambres profitent-elles, de la lumière du Nord douce et homogène, avec une orientation supplémentaire, à l’Est ou à l’Ouest.
La régulation et la production du chauffage sont assurées par un système de VMC à double flux associé à un puits canadien. Le sol en béton ciré par son inertie contribue à la performance de ce système qui permet de réduire les consommations énergétiques.
L’assainissement relève de cette même sensibilité à l’environnement, avec une gestion des eaux usées par système de bassins à roseaux. De même, l’eau pour la piscine est traitée par des plantes aquatiques. L’aménagement de la cour et du cheminement d’accès est constitué d’un revêtement en castine. Ceci évite l’imperméabilisation des sols et participe à une gestion écologique des eaux de ruissellement.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Programme

Maison individuelle

Concepteur(s)

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

154

Coûts

300000

Documents

Crédit photos

CAUE du Lot

Date de mise à jour

12/08/2016