Maison en briques de terre crue - Nozay

44170 Nozay

Réalisation sélectionnée au Prix APERÇUS 2019 d’architecture, d’urbanisme et d’aménagement de Loire-Atlantique du CAUE 44 et présentée lors du RDV du CAUE #14 « Petites histoires de maisons : Matériaux biosourcés & architecture » du du 10 septembre 2019.

C’est en lisière du bourg historique de Nozay, dans un ancien hameau rejoint par l’urbanisation pavillonnaire, que le terrain d’assiette de cette maison s’insère parmi des constructions rurales en schiste.

Le sol surplombant de deux mètres le niveau de la rue, un rez-de-chaussée de service, avec garage et remise, a pu y être inséré. Au-dessus, deux niveaux habitables, dont le premier s’ouvre de plain-pied sur le jardin au nord, composent un volume compact, avec toiture à une pente et bardages de bois, qui s’ouvre côté rue, au sud, par de larges baies protégées par des stores extérieurs.

Au nord, un jardin d’hiver double la maison sur toute sa hauteur. Il prolonge les pièces du rez-de-jardin, et un plancher partiel traverse son volume lumineux pour offrir une terrasse ouverte à l’étage.

Cet « espace tampon » est une des composantes d’une conception architecturale guidée par une approche bio-climatique exigeante, caractéristique du travail de ses concepteurs : choix constructifs (ossature en pin douglas issu de forêts françaises), matériaux biosourcés (terre crue, béton de chanvre, liège et laine de bois), caractéristiques énergétiques (basse consommation de granulés de bois et production photovoltaïque). La maison produit ainsi plus d’énergie qu’elle n’en consomme (excédent de 50 kwh/m²/an).

Parmi ces caractéristiques environnementales, l’utilisation de 30 tonnes de terre crue extraite sur place est la plus spectaculaire, par l’arrangement architectural des briques d’adobe visibles entre les montants des ossatures en bois des parois intérieures. (texte : CAUE 44)

 

Approche environnementale
Les choix constructifs sont issus d’une approche environnementale cultivée au sein de l’agence. Elle combine une approche décarbonée de l’acte de construire sur 3 axes majeurs :
– par l’intégration de procédés constructif bio-sourcés, qui ont la particularité de stocker plus de carbone qu’ils n’en émettent dans leur cycle de vie, et apportent un confort hygro-thermique
– par une une approche énergétique performante qui associe une conception bio-climatique, une basse consommation d’énergie renouvelable, et une production d’énergie photovoltaïque
– par le recours à des techniques constructives à forte intensité social et culturelle, permettant la réintégration de savoir-faire traditionnels dans la construction contemporaine.

Ainsi l’intégralité de la charpente bois est réalisée en douglas issu de forêts françaises.
L’isolation des murs extérieurs est réalisée en béton de chanvre (chanvre + chaux à l’emprunte carbone négative).
Les autres isolants de l’enveloppe sont le liège et la laine de bois.
La terre crue, en matière brute prélevée sur site, a été transformée sur place, soit pour la réalisation de briques d’adobe en remplissage des murs ossature bois, soit en enduit appliqué sur l’isolant en béton de chanvre des murs extérieurs.
Au total ce sont 30 tonnes de terre qui sont passées du sol naturel, aux murs de la maison. Sans aucune dépense d’énergie, ni pour le transport, ni pour la transformation, ni pour l’application.
Les faibles besoins en chauffage de la maison sont pourvus par un poêle à granulés de bois.
Une installation photovoltaïque assure une production annuelle de 9.000 kwh d’électricité, prioritairement auto-consommée.
Au final, le niveau BEPOS est atteint. La maison produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme et l’excédent de production s’élève 50 kwh/m².an

Bureau(x) d’études : ALS structure, AIREO-Energie (thermique)

https://www.atelierbelenfantdaubas.org/

 

Vidéo
Présentation de la maison lors du RDV du CAUE #14 « Petites histoires de maisons : Matériaux biosourcés & architecture » du du 10 septembre 2019, en ligne sur la chaîne YouTube du CAUE  : https://youtu.be/0x8aYnMsQBk

 

Programme

Maison individuelle T5

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

140 m² SHAB - Jardin d'hiver : 54 m² - Garages et remise : 82 m²

Coûts

320 000 € TTC

Documents

Crédit photos

© Germain HERRIAU

Date de mise à jour

30/04/2020