Le projet se situe dans un ancien pré, transformé depuis 15 ans par les propriétaires en parc arboré. La maison s’implante au milieu, protégée par les haies et la grande hêtraie qui délimitent la parcelle. Elle se présente comme un volume compact offrant des vues multiples sur le parc.

Le plan est composé d’une somme de pièces de la même dimension dont l’affectation peut changer selon les besoins. Certaines sont complètement ouvertes sur les autres, propices aux activités communes. D’autres se ferment par des portes coulissantes ce qui permet d’agrandir leur champ visuel.

Au rez-de-chaussée, une terrasse couverte organise les espaces principaux de la vie commune: salon, salle à manger et cuisine, favorisant les vues en diagonale et la transparence intérieur-extérieur. A l’étage, les chambres et les terrasses offrent des vues dirigées sur le grand paysage des vallées avoisinantes.

Descriptif technique

La structure des murs est en ossature bois, avec un entraxe de 600 mm entre montants sur lequel vient s’ajuster exactement le calepinage de façade. La structure des planchers est en dalles en bois massif de 120 mm d’épaisseur et 8 m de long correspondant à la portée de la maison. Les menuiseries sont mixtes avec dormant en bois et ouvrant en aluminium. Elles ouvrent pour la plupart sur l’extérieur. Dans le garage, une paroi en plexiglas dissimulée derrière un filtre en bois permet d’apporter la lumière naturelle.

La ventilation est assurée par une centrale à double-flux. Une pompe à chaleur air-eau alimente le plancher chauffant basse température ainsi que le ballon d’eau chaude sanitaire. Les bouches de ventilation et le plancher chauffant sont incorporées dans le sol du rez-de-chaussée, à l’étage uniquement la ventilation. Un poêle à bois vient compléter l’ensemble pour l’agrément.

Approche environnementale

La maison suit l’orientation sud-est / nord-ouest des bâtiments avoisinants. Elle a été conçue comme un bâtiment compact afin de limiter les déperditions thermiques. Les ouvertures ont été réparties en fonction des vues qu’elles offrent sur le parc et de l’orientation, afin de bénéficier au maximum des apports solaires en hiver.

Le choix d’une structure en bois a permis de minimiser l’impact du chantier sur le jardin. Les murs à ossature bois ont été préfabriqués en atelier et montés sur place en une seule journée. En façade, le bardage en mélèze à couvre-joint, est conçu pour pouvoir résoudre différentes configurations (parties opaques, ouvertures filtrées, garde-corps) avec une même solution. Il a été traité en atelier au sulfate de fer afin d’assurer un grisaillement homogène.

Les eaux de pluie du toit-terrasse haut sont récupérées pour les sanitaires.

Consommation énergétique (en kWh/m².an – énergie primaire) : 40

Résultat du test d’infiltrométrie (kWh/m²/an (test Q4)) :0,07

Texte NUBUQNU

Projet remarqué lors du Grand Prix d’Architecture et d’Urbanisme de Haute-Normandie 2016. C.A.U.E. 76

 

Concepteur(s)

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

202 m²

Coûts

390 000 € HT

Documents

Crédit photos

Filip Dujardin

Date de mise à jour

18/03/2019