Maison de l’environnement - La Rivière-Drugeon

25560 La Rivière-Drugeon

 

Contexte
En 2004, la commune de La Rivière-Drugeon projette de réhabiliter le presbytère et les jardins attenants, dont elle est propriétaire, pour y accueillir le CPIE du Haut-Doubs. Ce bâtiment patrimonial important, construit au XVIIIe siècle et agrandi au XIXe siècle, est ceinturé de remparts. La construction principale, de bonne qualité, est en pierre calcaire pour les maçonneries, bois et petites tuiles pour la couverture, avec des boiseries intérieures. Utilisée encore très récemment par l’abbé Borne, curé du village, la propriété, y compris le jardin, est bien conservée, malgré quelques extensions anarchiques.
Projet
L’actuelle maison a pour fonction essentielle d’être un lieu de formation et d’éducation à l’environnement à destination de tous publics : scolaires, associatifs, socio-professionnels ou entreprises, administratifs, élus. Ce rôle, qui incombe essentiellement au CPIE, est lié au site naturel, tout proche, de la Vallée du Drugeon (Zone Natura 2000). Le bâtiment a été complètement réhabilité en bureaux, espace muséographique et salles de réunion. La charpente et les puissantes souches de cheminées, qui traversent l’espace, ont inspiré une scénographie riche, dans le cadre de l’espace muséographique qui occupe tout le volume du comble. En revanche, la taille des pièces était peu adaptée à certains usages nécessitant des surfaces importantes. Ainsi, le pavillon, construit sur un bastion des anciens remparts, est devenu une salle commune de réunion – formation – éducation, en lieu et place de l’ancienne salle de judo démolie. De plan carré, il est couvert d’un toit à quatre pans en cuivre, matériau commun aux annexes. Ce pavillon est relié à l’accueil du bâtiment principal par une galerie vitrée, dont les portes peuvent s’ouvrir pour offrir la continuité entre la cour d’entrée et la cour intérieure, point de départ pour les visites du jardin et les excursions à l’extérieur. Le projet a été mené dans une démarche de Haute Qualité Environnementale. Cinq cibles ont été retenues : chantier à faibles nuisances, gestion des énergies (mise en place d’une chaudière à granulé bois), gestion de l’eau (récupération des eaux de pluie en vue d’une utilisation sanitaire), gestion de l’entretien et de la maintenance et qualité sanitaire de l’air. Le jardin fait partie intégrante du projet : l’actuelle réhabilitation a été effectué d’abord par le chantier-école du Lycée de Valdoie puis par l’association culturelle qui anime actuellement le lieu.
(Texte : François HATON, architecte et CAUE du Doubs)

 

Prix :
Palmarès de l’architecture et de l’aménagement Doubs 2011 : Lauréat catégorie Constructions publiques – Loisirs / Tourisme / Culture

Programme

Réhabilitation du presbytère en maison de l’environnement

Maître(s) d'ouvrage(s)

Année de réalisation

Surface(s)

746 m2 (+ annexes de 59 m2)

Coûts

675 000 € HT (coût construction estimé APS)

Crédit photos

François HATON, architecte / CAUE du Doubs

Date de mise à jour

10/04/2014