Maison de lotissement - Hourtin

33990 Hourtin

Qu’est-ce qu’un pavillon ? Une maison au centre de sa parcelle ?

Dans ce lotissement sans âme à l’entrée de la ville, une maison en rez-de-chaussée, malgré tous ses efforts d’intégration au contexte pavillonnaire environnant, éveille la curiosité.

Est-ce dû à son implantation pas franchement au milieu de la parcelle ? A l’absence de clôture, portail, haie d’accueil ? Est-ce dû à la sobriété de la porte avec imposte vitré sur le pignon ? Peut-être au débord de toit zingué et au chéneau dissimulé qui s’abstrait des gouttières rythmant habituellement les façades ?

Une visite confirme que la conception de ce lieu de vie a été accompagnée par des architectes. D’une part, les parties jour/nuit sont inversées par rapport à un pavillon conventionnel : la porte d’entrée s’ouvre sur un couloir distribuant deux chambres d’un côté, une salle de bain et une suite parentale de l’autre. Ce couloir (généralement aveugle et en cul de sac dans un pavillon) débouche directement sur la pièce de vie, prolongée d’une terrasse de bois et d’une piscine abritées ainsi des vents dominants et des regards extérieurs.  Un store-banne toute largeur prolonge à l’envi la toiture à deux pentes -imposée par le PLU- ; protégeant ainsi du soleil cette portion de maison ôtée pour intégrer la terrasse en continuité.

Autres différences majeures : la générosité des volumes intérieurs grâce à des plafonds rampants et la générosité des ouvertures (intégrales vers la terrasse, en bandeau haut filant vers les voisins) qui confèrent au séjour de taille modeste une luxueuse sensation d’espace.

Aucune complication de plan, aucune  fioriture pour ce pavillon d’architecture.

Programme

Une maison pavillonnaire (?) dans un lotissement

Concepteur(s)

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

107 m²

Coûts

141 000 € TTC (hors cuisine, piscine et terrasse)

Crédit photos

Jean-Christophe GARCIA

Date de mise à jour

20/04/2016