RE-INTERPRETER la maison de ville dans une rue résidentielle de la métropole lilloise,
OFFRIR aux habitants un « départ en voyage » quand ils rentrent chez eux,
ASSURER l’intimité de la famille vis à vis du voisinage,

La maison L. est un Parcours ,depuis le portillon d’entrée sur la rue , le « swing » à travers les murets blanchis , la traversée du patio exotique sous la galerie dorée , et ,enfin ,la maison et le jardin .

La maison se dérobe à l’alignement et se « tourne » perpendiculairement à la rue pour offrir aux passants son paysage de murets gansés de ligne dorée ,les plumes de deux palmiers et le soleil, plutôt que son ombre portée …
Aucune chambre n’est contrainte de se cacher en se voilant la fenêtre car aucune n’est frontalement soumise à la rue , ou aux riverains.
Le patio d’accueil organise la distribution en « U » des différentes séquences familiales.
La grande pièce collective à vivre prend toute la largeur du jardin et ouvre à l’ouest l’accès à la petite cour des parents et à l’Est l’étage-terrasse des enfants. C ‘est simple.
La maison est blanche comme la Grèce qu’aiment les habitants. Son blanc a plusieurs grains : l’enduit, la brique blanchie et le plâtre-ciment et démultiplie le moindre éclair de la lumière du Nord.
Les habitants nous ont dit y être heureux.

© CB/a.u PHILIPPE CAUCHETEUX + SOPHIE BELLO Architectes Urbanistes

Photographies haute résolution

Programme

Construction d’une habitation individuelle

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

219 m² de Surface de plancher

Coûts

Coût Bâtiment : 420 000 euros TTC

Crédit photos

Photos : Denis Paillard Autres documents : CB/a.u

Date de mise à jour

10/07/2018