La demande était de réaliser une maison RT 2012 sur une parcelle présentant une topographie particulière, pour une famille dont le budget ne devait pas dépasser 130 000 € TTC. Il s’agissait d’un challenge dont le maître d’ouvrage avait conscience. La réglementation urbanistique au regard des mitoyens était contraignante : il fallait optimiser cette parcelle modeste tout en préservant les distances et reculs.

Le choix d’éviter de bouleverser le terrain était évident par l’économie d’un terrassement et de dégager une surface extérieure sous la maison, permettant d’offrir un lieu polyvalent ouvert mais couvert. Cela participait de plus à l’évolution possible de la maison car un budget trop serré limite considérablement les désirs du maître d’ouvrage. Ainsi, le terrain réduit et pentu, ajouté à la maîtrise des coûts, couplé à la réglementation urbanistique (et thermique par la RT 2012) ont généré une volumétrie simple, monolithique, en gérant les problèmes de dénivelé importants de la parcelle. Chaque trait, chaque élément constituant le projet ont fait l’objet de réflexions économiques tout en anticipant sur l’évolution de la cellule familiale.

Il fallait exploiter l’intérêt de la parcelle : un panoramique sur le paysage devait être magnifié depuis la pièce de vie, et inversement la maison devait affirmer sa position de fin de perspective de la rue. Il était nécessaire d’apporter une assise généreuse à l’architecture de la maison : ainsi, un cadre généreux, regroupant les percements du rez de chaussée, reconditionne la proportion de cette construction, en intégrant l’entrée charretière ; cet élément architectural est la coquetterie qui offre une notoriété de cette maison modeste au regard des constructions environnantes. Cela apporte une protection solaire pour les surfaces généreusement vitrées du rez de chaussée.

Les préoccupations environnementales et thermiques n’ont pas été laissées pour compte : nous devions proposer une habitation confortable avec une faible consommation énergétique. Isolée par une laine de bois, construite en ossature bois, elle ne présente pas de ponts thermiques. Chauffée par un poêle à bois, cette économie a permis d’offrir des menuiseries aluminium, un ballon thermodynamique, un double système d’alimentation en eau de pluie pour les eaux non potables. Sa forme très compacte assure une facilité de chauffage.

Le montant de cette opération, comprenant les études thermiques, les essais d’étanchéité, les branchements, est de 128 978 € TTC.

 

texte Emmanuel Côme, architecte

 

Projet remarqué lors du Grand Prix d’Architecture et d’Urbanisme de Haute-Normandie 2016. C.A.U.E. 76

 

Programme

MAISON INDIVIDUELLE

Concepteur(s)

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

84 m²

Coûts

128 978 € TTC

Documents

Crédit photos

CAUE 76

Date de mise à jour

18/03/2019