Maison médicale pluridisciplinaire et de services - Saint-Germain-du-Bois

1 bis Lotissement Deux étangs, 71 330 Saint-Germain-du-Bois

Au cours des quinze dernières années, le canton de Saint-Germain-du-Bois a perdu trois médecins et connu la fermeture d’un cabinet infirmier et d’un cabinet de kinésithérapie. Au regard de l’évolution des politiques de santé, la création d’une maison médicale permet de regrouper dans un même lieu les praticiens des domaines médicaux et paramédicaux.
Pour faire suite à une réflexion menée par les professionnels de santé de la commune, la municipalité de Saint-Germain-du-Bois a donc piloté et coordonné le projet de maison médicale. L’intérêt d’un tel projet était bien entendu de pérenniser l’offre de santé, voire de la renforcer mais également d’offrir aux professionnels des locaux communs leur permettant demutualiser certains frais ou matériels, et aux usagers l’identification facile d’un lieu unique.
Le terrain proposé pour la construction est situé en zone périurbaine, constituée d’habitat pavillonnaire relativement récent à l’ouest et au nord.
Au sud et à l’est, s’étendent de vastes champs agricoles et des bosquets avec en sus un étang à l’est.
Le terrain présente un renflement au nord, offrant un balcon sur le fond de parcelle au sud.
Le projet propose de n’apporter aucun changement dans la morphologie du terrain. Les aménagements ne comportent pas de déblais.
Le bâtiment est implanté dans la partie nord-est du terrain, s’ouvrantainsi complètement vers le sud et le paysage, en tournant le dos au nord et à la zone pavillonnaire.
Cette implantation a été dictée par la volonté du concepteur de ne pas apporter de grosses modifications au terrain initial et d’offrir un accès direct sur la rue pour certains services.
« Une passerelle de bois accompagne le visiteur vers l’entrée, lieu vitré inséré dans la faille qui sépare les deux corps de bâtiments de cet équipement. Cette scission permet d’agglomérer les services de médecine générale dans l’aile sud, et de médecine spécialisée dans la partie nord.
Le patio qui les sépare favorise une intimité ainsi qu’un regard permanent sur la nature grâce à de larges baies vitrées, excepté les circulations intérieures aveugles.
Des gabions de pierre constituent un soubassement confortant le statut aérien des parallélépipèdes en bardage bois posés sur pilotis. En outre, les couvertures sont végétalisées et le mode de chauffage est réversible par aérothermie. »
L’implantation du projet et la configuration du terrain initial ont libéré un volume sous le bâtiment. La municipalité, sur proposition de l’architecte, a donc décidé d’y aménager des salles non affectées en lieu et place d’un vide sanitaire. Ainsi la maison médicale a pu accueillir, d’ores et déjà, des professionnels paramédicaux supplémentaires.
Les parois verticales sont en bois naturel, verre, béton et métal. Les parois vitrées de façade reçoivent des vélums électriques pour apporter confort et protection solaire.

Programme

Trois cabinets de médecins, une salle d’urgence, une salle d’attente, un studio, des sanitaires
Un cabinet infirmier
Un cabinet de podologie
Un cabinet d’orthophonie
Un cabinet de kinésithérapie
Des locaux communs : une salle d’attente, un accueil, un secrétariat, une salle de thérapie et une salle de repos pour les médecins
Des locaux pour l’ADMR : un bureau, des sanitaires, une cuisine, une salle de réunion, une salle d’attente, un bureau de réception

Concepteur(s)

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

774 m2

Coûts

1 120 000 € HT

Crédit photos

Arcad'26 ; CAUE 71

Date de mise à jour

27/10/2017