Architecture du XXe de la Côte d’Or

Sur des plans dressés en octobre 1973 par le commanditaire et maître d’œuvre, la maison est construite en famille, par étapes, en fonction des apports financiers. Malgré la progression lente du chantier, elle conserve une relative homogénéité. On remarquera par exemple que le mur et la grille de la clôture participent à une conception d’ensemble, laquelle donne toute sa force à l’édifice. Implantée sur un terrain en pente, l’habitation se développe en un jeu de terrasses (toits-terrasse et terrasses). La multiplication des niveaux associée au rythme vertical imposé par les décrochements de murs préserve cependant l’intimité des occupants par la distraction du regard et les ombres portées. Par la massivité des volumes et de son appareillage, la maison s’impose dans un secteur pavillonnaire fréquenté.

Extrait du Guide d’architecture en Bourgogne 1893-2007 – Éditions Picard-2008

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

156,5 m2

Coûts

Non communiqué

Crédit photos

CAUE 71

Date de mise à jour

15/03/2017