Sur ce terrain exigu situé dans un environnement pavillonnaire dense, cette maison accentue les contrastes pour mieux répondre aux attentes de ses propriétaires.

En effet, sur un socle habillé de bardage bois repose un volume en bac acier noir muni d’un toit à deux pentes, tel un archétype de maison traditionnelle. En outre, la façade Sud largement vitrée côté jardin, s’oppose à la façade Nord munie de petites ouvertures aléatoires côté rue. Enfin, l’escalier et les parois en bois d’okoumé répondent en écho au béton ciré du sol.

La structure de la maison en ossature bois surisolée, en plus d’avoir permis la réalisation du chantier en cinq mois, offre à ses occupants un excellent confort thermique.

Et parce qu’une maison se doit aussi d’être ludique, l’escalier en bois ouvre sa « gueule » afin d’avaler valises et cartons ; une bibliothèque du sol au plafond sur deux étages joue le rôle de garde-corps ; et de grandes parois coulissantes jouent avec les limites entre cuisine et séjour. (texte : Morgan DELAHOUSSE)

http://www.angle-ouvert.com/

Programme

Maison individuelle en ossature bois : entrée / séjour avec cuisine semi-ouverte et arrière-cuisine / espace bureau / trois chambres / une SDB / 2 WC / garage fermé / nombreux rangements intégrés

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

113 m2 (SHON)

Coûts

116 000 € (HT) / 138 000 € (TTC) (hors cuisine, peinture, bardage RDC, sols étage)

Crédit photos

Jean-Noël DUVAL

Date de mise à jour

05/04/2013