Nouveau Pont de Rigny - Rigny

Rigny, 70100 Rigny

Le territoire de Rigny est partagé par la Saône. Essentiel durant les déplacements locaux, un pont construit en 1904 permettait le passage de plus de 250 véhicules par jour. Il fut déposé en 2009 à la suite d’une inspection détaillée et d’une étude de portance. Les riverains devaient depuis faire un détour de 10 km. Le nouveau pont était donc très attendu.Le programme prévoyait de l’implanter à la position exacte de l’ancien pont en reprenant ses appuis.
Le gabarit libéré se devait d’être identique pour ne pas perturber l’écoulement des eaux. Ce nouvel ouvrage est d’usage mixte, accessible à la fois aux modes doux (piétons/cycles) et personnes à mobilité réduite et aux voitures et engins de masse inférieure à 16 tonnes. Il est à circulation alternée.

Il s’intègre au réseau viaire et s’inscrit dans le développement urbain de Rigny et de ses alentours. Symbole fort du lien entre les deux rives, il doit être remarquable, tout en respectant le site et son paysage.Nous avons d’abord sélectionné les lignes de force du paysage afin d’en analyser son occupation, le contexte de l’ouvrage et de décider les meilleures orientations.

Il s’agissait de ne pas abîmer l’impression de liberté qui se dégage du site : l’ouvrage doit garantir l’ouverture maximale sur le paysage (barrage en amont et rivière en aval) et le ciel. Il doit aussi offrir un balcon sur la ville et permettre de déambuler, de s’arrêter librement. Le parti a donc été pris de proposer une structure appartenant aux échelles du site et des arbres alentours, sans pour autant rivaliser avec l’échelle générale du paysage. Alliant cette volonté de discrétion et le souhait de faire de cet ouvrage un signal marquant la continuité par sa forme, un pont haubané nous est apparu comme étant la meilleure option, en comparaison avec une poutre ou un treillis mis en œuvre au-dessus du tablier, trop encombrants. Type de pont particulièrement évocateur du survol de l’eau, le pont haubané dessine une ligne horizontale forte, rehaussée du rythme des éléments verticaux soulageant le tablier, d’une rive à l’autre. Il permet aussi de ne pas couper la perspective vers le fleuve pour les véhicules ou piétons sur l’ouvrage. La circulation des cycles et des personnes se fait de manière indifférenciée. Ils peuvent ainsi se côtoyer.

Celle des autres véhicules (largeur 2.50 mètres) est différenciée de la circulation piétons/cyclistes (largeur 1.50 mètres) par l’intermédiaire d’une bordure, démontable au besoin. L’évolution des machines agricoles demande un gabarit supérieur à celui de l’ancien pont (3.30 mètres) : les deux zones de circulations étant au même niveau, les engins peuvent, sous certaines conditions de sécurité, exploiter un gabarit de 4.00 mètres. La somme des contraintes et intentions aboutit à un ouvrage « transparent » au tablier très fin (80 cm). Pour une bonne intégration au site, nous avons privilégié un vocabulaire de passerelle, et non de grands ouvrages. La géométrie a également été étudiée pour permettre une économie de matières, donc une économie globale sur le projet.

Ainsi, notre projet lauréat reprend la simplicité du pont de 1904. Il nous est apparu important, dans la continuité des principes évoqués ci-dessus, de mettre en avant la géométrie : l’élan et le projet dans son ensemble priment sur le détail, que nous avons voulu simple et pur, s’effaçant derrière l’intention.Nous avons aussi souhaité conserver un pont symétrique malgré la dissymétrie des berges : le pont projeté fonctionne en 4 travées, dont les trois centrales sont équilibrées et les deux de rives sont dissymétriques, afin d’éviter des mâts sur les berges. Les porteurs sont réalisés suivant un plan incliné. Le tablier vient se loger dans l’espace entre les deux plans des haubans. La ligne horizontale qu’il forme est ainsi équilibrée par les lignes des haubans, ondulant et rythmant la traversée.

Texte DVD architecte

Programme

Construction d’un nouveau pont passerelle traversant la Saône

Concepteur(s)

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

Non communiqué

Coûts

Non communiqué

Crédit photos

DVVD Architecte

Date de mise à jour

17/05/2018