Sélectionné dans le cadre de APERÇUS 2017 – Prix départemental d’architecture, d’urbanisme et d’aménagement de Loire-Atlantique du CAUE 44.

À l’angle d’une impasse et d’une petite rue du nord-ouest de la ville, une petite maison « ouvrière » à toit de tuile, comme il en existe tant à Nantes, se composait d’un sous-sol, d’un rez-de-chaussée surélevé et d’un étage de comble. Son absence d’épaisseur n’était que faiblement compensée par la petite véranda ouvrant sur son jardin arrière clos de murs, sur une parcelle de seulement 170 m2.

L’extension devait répondre à plusieurs objectifs : créer de nouvelles surfaces habitables, prévoir une évolutivité du projet, exprimer une appropriation rajeunie de la maison.

C’est une nouvelle pièce de vie de 26 m2, largement ouverte sur le jardin, qui a été créée. Une chambre supplémentaire pourra être ajoutée ultérieurement, grâce à la pose d’un plancher haut et à l’ouverture des châssis, déjà réalisés dans l’ossature bois et prévus dans le permis de construire accordé.

La nouvelle construction se raccroche à la maison au niveau de l’ancienne véranda, et s’en décolle pour créer un petit patio pour la nouvelle entrée latérale. Sa forme découle de la contrainte urbaine, en investissant tout le volume réglementairement constructible. Son écriture, simplifiée à l’extrême, lui donne paradoxalement une expressivité plastique maximale. Son bardage intégral en planches de bois se poursuit avec la clôture reliant la maison au mur de pierre du terrain de sports voisin, et laisse invisible l’accès extérieur à la maison et au jardin.  (texte : CAUE 44)

 

Approche environnementale : Certification bois : PEFC

Programme

Extension d’une maison individuelle
Augmentation surface pièces de vie et chambre supplémentaire

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

Extension : 26 m2 (SP)

Coûts

75 000 € (HT) (Coût travaux extension)

Crédit photos

© Tristan BRISARD

Date de mise à jour

24/09/2018