« Le Pont Supérieur » : pôle d’enseignement du spectacle vivant - Nantes

4 Rue Gaëtan Rondeau, 44200 Nantes

Sélectionné dans le cadre de APERÇUS 2017 – Prix départemental d’architecture, d’urbanisme et d’aménagement de Loire-Atlantique du CAUE 44.
Projet présenté lors de la Semaine de l’Architecture 2018 du CAUE 44.

La ZAC de l’île Beaulieu, au début des années 70, marque les débuts de l’urbanisation de ce qui allait devenir «l’île de Nantes». Elle implante ses logements sociaux de l’autre côté de la Loire, à Malakoff, et regroupe près d’un centre commercial le Tripode, la Maison de l’Administration Nouvelle, le Palais des Sports de Beaulieu, ainsi que le Conservatoire de Nantes dessiné par Pierre Doucet et inauguré en 1979. Ses volumes hexagonaux et ses vitrages fumés marquent la rue Gaëtan-Rondeau de leur image surannée.

Une deuxième phase d’urbanisation a permis de densifier le quartier, avec notamment la construction du Lycée Nelson-Mandela de François Leclerq (2014). L’auditorium qui sort de son long volume bâti, et le Jardin des Cinq sens qui lui font un écrin paysager (restructuration en 2015 par l’agence d’Ici là – Paysages et territoires), laissaient peu de place pour implanter le pôle interrégional d’enseignement supérieur de spectacle vivant, appelé à mutualiser des locaux et des usages avec le lycée et le Conservatoire.

Le concours lancé par la ville posait donc comme préalable l’utilisation d’un langage architectural «simple» et d’une conception compacte en «donjon».

L’agence nantaise Raum, associée aux architectes belges de l’Escaut, a su allier la sophistication de sa réponse à une élégante retenue formelle, et ouvrir l’édifice à son contexte urbain, par ses grandes baies vitrées autant que par ses liaisons directes avec les différents niveaux du Conservatoire et les espaces extérieurs.

Le niveau bas vitré, aux fines menuiseries d’acier, semble tenir en lévitation un volume recouvert de brique émaillée blanche, pour des parements pleins ou un grand moucharabieh central. Les larges baies extérieures, les fenêtres et coursives intérieures participent à cette volonté d’ouverture, de liaisons et de vues réciproques entre l’équipement et la ville d’une part, entre les salles de danse, de musique, d’enseignement et les bureaux qui composent son programme d’autre part, et le parvis extérieur cerné de gradins qui se prolonge naturellement dans le hall d’accueil aux ouvrants escamotables. (texte : CAUE 44)

Approche environnementale : BBC (sans certification) / RT 2012

Architecte mandataire : Raum / Architecte associé : L’Escaut / Bureau d’étude : GIRUS (TCE), ECMS (économiste), Vincent Hedont (acoustique)

https://www.raum.fr/

Prix d’architecture du Moniteur : Equerre d’Argent 2015, AMC, 01/2016, pp. 65-117
Architecture en France 2015, AMC, 01/2016, 242 p.
Raum & L’escaut : conservatoire et pôle d’enseignement – Nantes, AMC, 10/2015, pp. 52-56

Programme

Bâtiment partagé pour le Conservatoire de Nantes et le Pôle d’enseignement supérieur du spectacle vivant Bretagne-Pays de la Loire

Maître(s) d'ouvrage(s)

Année de réalisation

Surface(s)

2 693 m2 (SHON)

Coûts

5 985 000 € (HT, aménagements extérieurs compris)

Crédit photos

© Audrey CERDAN

Date de mise à jour

26/10/2018