Pôle éducatif et structure d’accueil périscolaire - La Côte

1 rue de la Mairie, 70200 La Côte

La problématique de ce projet consistait à réhabiliter une école existante, afin d’y implanter un accueil périscolaire et de compléter les espaces d’usages, et créer ainsi un véritable pôle éducatif.

Le bâtiment existant, construit autrefois à l’aide des « dommages de guerre » par l’architecte Bedon, présentait une construction soignée, aux détails et éléments architectoniques délicats teintés de générosité.

C’est donc avec déférence et tact que nous avons tenté de répondre au programme demandé. Le parti architectural choisi fut celui de mise à distance « pesé », grâce à un joint creux teinté couleur d’ombre, permettant de respecter le bâtiment préexistant, en proposant les connexions internes avec l’extension’ et tout en gérant les problématiques de niveaux de plancher et d’innondabilité de la rivière toute proche.

L’implantation et le langage architectural de l’extension furent guidés par plusieurs intentions issues du contexte : Le projet accompagne la route de Magny d’Anigon en sa limite, faisant ainsi obstacle aux bruite de cette voie grâce à un mur de béton et créant par conséquent un alignement urbain, faisant office de dépose minute et de quai bus, tout en préservant un espace suffisant pour la cour qui bénéficie au maximum de l’orientation Sud.

Cette extension linéaire présente donc un mur d’enceinte opaque et protecteur sur rue. Au contraire la façade sur cour est largement ouverte et transparente vers les espaces extérieurs. La volumétrie de l’extension se présente comme un « boomerang », enveloppant et matérialisant la cour accompagnée de son auvent qui protège les façades menuisées bois et participe également au confort acoustique du préau.

A l’aplomb de la nouvelle entrée du pôle, déplacée pour des raisons pratiques de sécurité, est « posé » un parallélépipède percé d’une « rafale » de pavés de verre formant une constellation éclairée le jour tombé.

Ce volume permet à la fois de se connecter aux différents niveaux de l’existant, mais également de signifier l’entrée du bâtiment. Un arbre à hautes tiges sera planté à la Sainte Catherine au droit de l’entrée. Il grandira lentement et passera par l’ouverture créée sous l’auvent d’entrée, l’ombre de ses feuilles tapissera aléatoirement cette façade au gré des vents et des déplacements du soleil. Le ciel et la lumière pénètrent de manière forte et répartie à l’intérieur de cet équipement, grâce à l’utilisation de nombreux puis de lumière.

Tout au long de l’aventure de ce projet, de très nombreuses réunions furent organisées afin d’expliquer la complexité spatiale. Cette forte concentration permit de recueillir les sentiments et demandes particulières de futurs usagers et maîtres d’ouvrage. Le mobilier fixe fut conçu dès la genèse du projet et précisé au fur et à mesure des discussions avec les utilisateurs. Un projet de réfection des façades de l’école ancienne est actuellement en étude, ces travaux vont harmoniser le tout architectural de ce lieu. Lors du chantier, de manière générale, les entreprises ont pu exprimer leurs savoir faire, afin de répondre aux exigences de ce projet

 

Thierry GHEZA, architecte

Programme

Construction et restructuration de l’école de La Côte

Maître(s) d'ouvrage(s)

Année de réalisation

Surface(s)

315 m2

Coûts

1 669 000€ HT

Crédit photos

Thierry GHEZA Architecte

Date de mise à jour

18/01/2017