Requalification du centre bourg - La Celle-Saint-Cloud

78170 La Celle-Saint-Cloud

Le quartier du bourg
Depuis 1971, une cité administrative fédère les neufs quartiers de la Celle-Saint-Cloud à partir d’une position centrale adaptée à la forte expansion urbaine de la commune à partir des années 1950-1960. Plus au nord, le quartier historique du Bourg, et le site de l’ancienne mairie où se trouvent les locaux de l’association artistique le Carré des Arts dédiés à la sculpture et à la musique, s’organisent entre l’église et le «Petit Château» de la marquise de Pompadour, actuellement propriété du Ministère des Affaires étrangères. Entre le Carré des Arts et le château, une départementale, l’avenue Pescatore, relie le centre de la Celle-Saint-Cloud à la Seine.
Une suite de projets
La restructuration de l’îlot de l’ancienne mairie s’inscrit dans une chaine de projets communaux centrés sur le quartier du Bourg et la place de l’Eglise. En amont de l’opérationnel, une analyse urbaine a été réalisée par l’agence d’architecture Kargo lors d’une étude de définition remise en 2002, suivie en 2003 de l’adoption d’une charte chromatique (mise au point par la coloriste Sylvie Niels), puis de la restauration de l’église en 2004.
Cette même année, l’équipe de maîtrise d’œuvre (Yves Deshayes paysagiste d.p.l.g., Patrick Pognant, architecte d.p.l.g., et IEA, bet vrd) est retenue pour la requalification des espaces publics du Bourg. Son intervention, menée en concertation avec la population, redéfinit les places de la voiture et du piéton dans ce centre ayant conservé sa typologie villageoise. Les rues Pescatore et Yves Levallois qui cernent l’îlot de l’ancienne mairie sont aménagées en synergie avec le projet architectural d’équipement artistique, la rue Levallois qui relie la place de l’église et l’ancienne mairie devenant piétonne à cette occasion.
En 2007, la création de maisons de ville à proximité de l’église et la restauration d’un bâtiment communal abritant un restaurant suivront elles aussi le fil directeur adopté pour toutes les opérations riveraines de la place.
La requalification des espaces publics
Pour le paysagiste, Yves Deshayes, qui a travaillé avec l’architecte Patrick Pognant et le bet vrd IEA, l’opération de mise en relation fonctionnelle et visuelle des rues qui accèdent et partent du centre bourg visait également à « révéler ces espaces vis-à-vis du reste de la commune ».
Deux thématiques majeures ont régné sur l’ensemble des questions traitées : la pratique piétonne du centre bourg moyennant une régulation précise de la desserte automobile, et l’accessibilité des personnes à mobilité réduite aux commerces et à l’église nonobstant la déclivité des sols.
Une grande attention a également été portée à l’ambiance de la place afin de conforter son aménité « villageoise » préservée jusque là : présence de vieux tilleuls, élégance et diversité des façades, et fluidité des transitions entre le parvis de l’église, la place et les rues. La puissance de l’éclairage a été volontairement atténuée et la multiplication de dispositifs anti-voiture évitée. Le choix de matériaux simples et pérennes, comme le calcaire des sols, qui met en valeur les jeux chromatiques des façades, s’inscrit dans une volonté de durabilité des aménagements. 
Ce bâtiment a fait l’objet d’une fiche projet par le CAUE 78 (fiche à télécharger).

Programme

Requalification des espaces publics du bourg concernant les voies suivantes : le parvis de l’église et le square attenant, la rue de la République, la place de l’église, la rue de Vindé entre la rue Béranger et l’avenue Pescatore, l’avenue Pescatore, le carrefour des rues Pescatore/combattants/République/camille Normand, la rue Levallois, la Rue Béranger, et la rue de Blignières.

Maître(s) d'ouvrage(s)

Année de réalisation

Coûts

1 794 000 € (valeur 2011)

Crédit photos

Yves Deshayes-paysagiste DPLG, Patrick Pognant- architecte DPLG co-tratitant, IEA-BET VRD co-traitant

Date de mise à jour

05/08/2013