Résidence « La Suzaie ». - Trans-sur-Erdre

135 rue de l'Erdre, 44440 Trans-sur-Erdre

Projet présenté lors du colloque « Vieillissement et handicap : du projet de vie au projet architectural » organisé le 25 janvier 2010 à l’Ecole d’architecture de Nantes par le Conseil général et le CAUE de Loire-Atlantique. Ce projet de maison de retraite est une restructuration d’un équipement existant. L’opération qui s’est déroulée en deux phases successives a nécessité de maintenir l’ensemble des résidents sur site et d’assurer au quotidien l’ensemble des services. Cette contrainte, lourde, connue dès le départ n’a pas empêché l’équipe d’ingénierie avec la pleine complicité du directeur, de réaliser un équipement performant avec des espaces de qualité. Au-delà des fonctionnalités habituelles de ce type d’hébergement, il y a eu une volonté commune, Maître d’ouvrage et Architecte de faire un établissement chaleureux. La multiplicité des espaces intérieurs et extérieurs, le soin apporté aux ambiances, les circulations naturellement éclairées, le concept de la chambre, ont permis de faire un lieu agréable pour vivre et travailler. Les espaces d’hébergement organisés autour de vastes patios accessibles permettent d’éclairer naturellement la majorité des circulations, d’orienter aisément les utilisateurs, et de réduire les déplacements. La chambre conçu comme un petit appartement évite toute référence au monde hospitalier par son architecture et ses matériaux. Pas de salle de bains en saillie mais un volume chaleureux intégré à la cloison, des sols en bois stratifié, une sonnette à la porte d’entrée sont autant de détails qui rassurent un résident. Les espaces collectifs sont traités avec ce même soin du détail chaleureux que ce soit dans les matériaux de finitions de sols (fibre tressée en circulation) ou des éclairages artificiels ou encore du mobilier. La production de chaud et de froid est assurée par un système de pompe à chaleur réversible eau/eau ; l’ensemble des pièces accessibles aux résidents sont climatisées. Afin de réduire la facture énergétique l’isolation a été optimisée, et des protections solaires sont prévues pour la période estivale. L’eau chaude est partiellement produite à partir de chauffe-eau solaire (60 % de la consommation). (texte : agence HAUMONT RATTIER)

Programme

Restructuration et extension de la maison de retraite de 53 à 86 chambres.

Maître(s) d'ouvrage(s)

Année de réalisation

Surface(s)

4 845 m2 (SHON, compris cuisine existante de 145 m2 et atelier de 65 m2) / 4 260 m2 (Surface dans oeuvre)

Coûts

5 638 000 € (HT, valeur juillet 2008, compris espaces extérieurs, chauffage par géothermie et ECS solaire)

Crédit photos

HAUMONT-RATTIER

Date de mise à jour

09/02/2010