Restauration de la fontaine de la Porte de Saint-Cloud - Paris

Place de la Porte de Saint-Cloud, 75016 Paris

Les fontaines de la Porte de Saint-Cloud, nommées « Les Sources de la Seine », ont été créées par les architectes Robert Pommier et Jacques Billard et le sculpteur Paul Landowski dans le cadre de la grande campagne d’embellissement menée par la Ville de Paris précédant l’Exposition Universelle de 1937. Il s’agit d’une création complétement innovante pour son époque. Inaugurée en 1936, elles sont les premières fontaines lumineuses de Paris. Depuis mai 2016, l’ensemble – constitué des fontaines de la place de la Porte de Saint-Cloud, du terre-plein elliptique qui les entoure et des salles souterraines abritant les dispositifs techniques – est inscrit au titre des Monuments Historiques. Toutefois les fontaines sont à l’arrêt depuis plusieurs dizaines d’années, l’étanchéité et les installations techniques ne permettant plus leur maintien en fonctionnement. Un projet de restauration a pu voir le jour grâce au budget participatif 2016 de la Ville de Paris  ; il prévoit la restauration des deux fontaines et leur remise en eau. Le projet est mené par l’agence d’architecture RL&Associés et le bureau d’études OGI.

Le projet de restauration porte attention à plusieurs éléments qui composent les fontaines : les effets d’eau et de lumière, les sculptures et les aménagements hydrauliques. Il s’agit de restaurer la fontaine dans son état de 1937 en prenant en compte les données actuelles d’économie d’eau et d’énergie, ainsi que l’état sanitaire des pierres de margelles et de sculpture, qui sont conservées en l’état (remplacées le moins possible) et protégées des futures agressions du temps.

L’histoire de l’œuvre est respectée par l’emploi de matériaux de restauration garantissant le rétablissement de son unité : choix des pierres d’origine, restauration des hublots lumineux à l’identique, repose des mosaïques de verre et compléments cherchés chez les fournisseurs d’origine. Les sculptures de Landowski sont conservées et restaurées en dégageant l’épiderme de la pierre aujourd’hui masquée par la peinture. Une harmonisation du parement permet de conserver les bouchons réalisés par le passé en les intégrant mieux à l’ensemble. Les ouvrages en bronze sont également restaurés et la patine « vieil or », présente à l’origine, leur est restituée. Les revêtements en verre et pâte de verre sont déposés, nettoyés et stockés en vue de leur réemploi ultérieur, et le fond du bassin est décapé. Un nouveau complexe d’étanchéité en bitume élastomère couplé à une protection d’étanchéité en béton armé est mis en place. 136 projecteurs composés d’ampoules LED sont disposés à l’intérieur des hublots entièrement restaurés. D’une couleur monochrome blanc chaud (couleur d’origine), ils mettent en valeur les installations aquatiques.

 

 

 

 

Programme

Restauration et remise en eau des fontaines de la Porte de Saint-Cloud

 

Concepteur(s)

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Coûts

1 311 000 € HT

Crédit photos

RL&Associés

Date de mise à jour

14/01/2020